200% shôjo
Chroniques en vrac

  • Double Je (tome 02) de Reiko Momochi

Double Je, tome 02, Reiko Momochi Akata shôjo

Aussi surprenant que cela puisse paraître pour un shôjo, ce tome-ci de Double Je se centre sur le procès pour le meurtre de Nobara et aborde des thématiques sensibles comme la peine de mort et le sentiment de détresse de la famille de la victime. Le thème de la reconstruction par la vengeance est omniprésent et on va de révélations en révélations. Quant au pathos du tome précédent, il est un peu moins présent même s’il arrive toujours à l’héroïne des situations impossibles. Et alors qu’on se demande ce que la mangaka nous réserve pour la suite, il y a cette fin de tome… CETTE FIN quoi !!! Bref, même si je ne conseillerais pas cette série à tout le monde, je vais de surprise en surprise !

  • Double Je (tome 03) de Reiko Momochi 

Double Je, tome 03, Reiko Momochi Akata shôjo

Un tome dans lequel le doute est omniprésent : Nobara serait-elle la seule à voir la vérité en face ou serait-elle victime de crises de paranoïa ? Aurait-elle sous les yeux le meurtrier de sa jumelle et si oui, comment agir ?

Au même titre que l’héroïne, le lecteur se trouve entraîné dans une spirale de doutes. La mangaka mise tout sur l’émotion, en dépit du caractère rocambolesque de certaines situations. Double Je est assurément un shôjo épidermique qui vous fera passer par toutes les émotions possibles. A lire avec des mouchoirs à portée de main…

Fiche de l'éditeur


  • Orange (tome 04) de Ichigo Takano

Orange, tome 04, Ichigo Takano Akata éditions shôjo

C’est avec bonheur que je me suis plongée dans ce quatrième tome d’Orange, mon shôjo chouchou du moment. De page en page, la saveur douce amère de la série se transforme en espoir.

Dans ce tome d’une douceur exacerbée, Ichigo Takano centre son récit sur un événement précis : la fête de l’école. Le futur est de plus en plus délaissé au profit du présent, même si la menace d’un avenir moins radieux plane encore sur Kakeru et Naho. Pourtant, les personnages vont de l’avant, confiants, et c’est beau !

Des personnages attachants, des décisions touchantes, une vraie poésie dans la mise en scène… Si vous ne devez lire qu’un seul shôjo actuellement, choisissez Orange.

Même s’il n’y a encore aucune date officielle, le dernier tome de la série serait prévu pour début 2016. J'ai hâte et en même temps, je redoute le final de cette si belle série...

Fiche de l'éditeur


  • My teen Love (tome 02) de Shizuki Fujisawa

My teen love, tome 02, Shizuki Fujisawa pika édition shôjo

Miu a avoué à un garçon qu’elle était amoureuse de Keita… et Keita l’a entendue !

Alors que certains shôjos tournent autour du pot encore bien dix volumes, ce n’est heureusement pas le cas de My teen Love ! Grâce à l’humour, l’histoire reste dans l’ensemble assez agréable à suivre. Pourtant, derrière cette apparence de "tout va bien dans le meilleur des mondes", Keita semble cacher un lourd secret. Pour le moment, cependant, on n’en sait pas plus car la mangaka préfère se concentrer sur l’évolution de la relation entre Miu et Keita : après avoir été si longtemps amis d’enfance, parviendront-ils à se comporter comme un véritable couple ?

My teen Love continue donc sur sa lancée et propose à ses lecteurs un shôjo plutôt divertissant, 100% sans prise de tête.

Fiche de l'éditeur