L'Antre de la Louve

21 octobre 2014

Orange (tome 01) de Ichigo Takano

Orange
SF douce et acidulée

Orange Ichigo Takano tome 01 Akata

Le jour où elle reçoit une lettre de son elle future, Naho croit en un canular. Mais quand toutes les prédictions qui s’y trouvent s’avèrent justes, la jeune fille est bien obligée de se rendre à l’évidence. Tout est vrai. Dans sa lettre, la Naho du futur exhorte la Naho présente à dire ce qu’elle ressent, à oser parler à Kakeru, le nouvel élève de sa classe qui ne la laisse pas indifférente… Avant qu’il ne soit trop tard…

Mêlant romance et science-fiction, Orange est un shôjo doux et acidulé comme un agrume. Même si l’histoire commence avec la rencontre entre une fille un peu timide et un beau garçon, Orange n’est pas une histoire d'amour ordinaire. Certes, le premier tome se concentre sur la relation balbutiante entre Naho et Kakeru mais la touche de science-fiction confère à l’intrigue toute son originalité. En lisant les lettres de la Naho du futur, Naho prend peu à peu conscience que l’avenir se forge dans le présent : il en découle une réflexion plaisante sur les liens qu'entretiennent "maintenant" et "après".

Orange Ichigo Takano tome 01 Akata scan 01

Autre originalité, la mangaka consacre certains passages à la Naho du futur. On la voit évoluer en parallèle de la Naho présente et même si on connait l’avenir de l’héroïne, ce n’est pas sans appréhension que l’on poursuit sa lecture : à force d’effacer les regrets et de modifier son avenir, le bonheur de la Naho du futur ne risque-t-il pas lui aussi de s’estomper ? Il se dégage d’Orange une maturité plaisante. Les graphismes d’Ichigo Takano ne sont d’ailleurs pas sans rappeler ceux d’Aï Yazawa. Tout en finesse, ils confèrent à la série une dimension poétique et nostalgique qui met les nerfs à fleur de peau.

Ce premier tome d’Orange est donc une belle surprise. A conseiller à ceux qui avaient déjà aimé des séries telles que Puzzle ou Nana. Et vous, que feriez-vous si vous receviez une lettre du futur ?

 

Orange (tome 01) ~ Ichigo Takano
Akata (octobre 2014), 192 pages, 7€95

Posté par Mei-Amadis à 13:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 octobre 2014

Animal Tatoo, tome 01 : Les quatre élus de Brandon Mull

Animal Tatoo
Les quatre élus

Animal Tatoo Les quatre élus Brandon Mull Bayard jeunesse

Dans le monde d’Erdas, les enfants doivent boire le nectar sacré à onze ans. Cette mystérieuse boisson détermine quels seront leurs animaux totems, s’ils parviennent à en invoquer un. Conor, Abéké, Meilin et Rollan vivent chacun sur un continent différent et pourtant, cette cérémonie s’apprête à les réunir : chacun fait apparaître une des quatre bêtes mythiques. Commence alors pour eux un long périple afin de combattre le Dévoreur.

Animal Tatoo est une série qui m’a attiré par son concept original et interactif : un écrivain différent par tome et un site internet sur lequel il est possible de vivre les aventures aux côtés de nos quatre héros, voilà qui semblait des plus attractifs ! Aussi, lorsque les éditions Bayard ont sorti le premier tome de cette série, je me suis laissé tenter.

Roman "middle grade" destiné à un jeune public, Animal Tatoo mêle agréablement fantasy et aventures. Et même si ce premier tome se dévore, j’avoue ne pas trop savoir quoi en penser : je n’ai pas détesté mais je n’ai pas non plus été convaincue à 100%.

Les personnages restent attachants même s'ils sont stéréotypés : on n’échappe pas à la princesse perfectionniste, la fille garçon manqué, le rigolo de la bande et le jeune homme droit et sérieux. Pour autant, ils sont complémentaires. Il se dégage d’eux une alchimie plaisante qui m’a rappelé celle qui unit entre eux les personnages de Time Riders. De même, les animaux liés à jamais à la vie d’un être humain m’ont parfois rappelé les Dæmon de la célèbre trilogie de Philipp Pullman : La croisée des mondes.

L’originalité d’Animal Tatoo réside davantage en le traitement de l’intrigue par Brandon Mull. Deux trois idées m’ont vraiment plu : la séparation des enfants, la relation qu’ils entretiennent avec leurs animaux... On ne s’ennuie pas même si l’histoire met un peu de temps à démarrer comme le dit Little dans sa chronique. En fait, même si Animal Tatoo s’adresse à un jeune public, j’aurais quand même souhaité davantage de profondeur.

Pour ce qui est de la partie interactive du roman, elle n’est pas indispensable à la lecture du roman et est pour l’instant assez peu développée sur le site français. Le site américain, lui, propose aux internautes de choisir un animal totem pour vivre des aventures via un système de jeux en ligne. En espérant que le site français s’étoffera avec le temps !

Malgré cet aspect lisse et légèrement stéréotypé, Animal Tatoo est un roman qui plaira aux jeunes lecteurs avides d’aventures. Même s’il est complexe, on plonge sans mal dans l’univers dépeint par Brandon Mull. Pour ma part, il me tarde de voir quelle tournure prendra l’intrigue dans le tome deux, sous la plume de Maggie Stiefvater !

Lecture commune avec ma binôme Alittlematterwhatever. Vous pouvez retrouver sa chronique par ICI !

 

Animal Tatoo (tome 01) Les quatre élus ~ Brandon Mull
Bayard jeunesse (septembre 2014), 350 pages, 12€50

Posté par Mei-Amadis à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 octobre 2014

Yona princesse de l'aube (tome 03) de Mizuho Kusanagi

Yona princesse de l’aube
(tome 03)

Yona Princesse de l'Aube KUSANAGI Mizuho Pika edition tome 03

Recueillis par un prêtre déchu, Yona et Hak se remettent de leurs émotions et de leurs blessures. Ce prêtre détient les réponses de toutes les questions qu’ils se posent : une prophétie et une bien étrange mission les attendent…

Après deux tomes plus ou moins introductifs (même s’il s’y passe beaucoup de choses), Yona princesse de l’aube semble enfin démarrer. Après l’action, place aux révélations : l’histoire prend une tournure surprenante et on ne s’ennuie pas une seule seconde. La quête de Yona débute enfin : fini la fuite !

De nouveaux personnages font leur apparition… encore. Mais rassurez-vous, ils sont incorporés à l’intrigue tout en douceur. Grâce aux flashs back, on apprend à mieux les connaître et on s’y attache tout en comprenant les relations qui les unissent les uns aux autres. Yona continue également d’évoluer et devient progressivement une princesse qui va de l’avant : consciente de ses faiblesses, elle apprend le maniement des armes et ne reste pas passive. L’émotion est toujours au rendez-vous dans ce troisième tome : Yona princesse de l’aube émeut et fait rire, surtout grâce au cynisme de Hak. J’aime beaucoup la relation qu'il entretient avec Yona : ils tiennent l’un à l’autre et leur complicité est à la fois fraternelle et amoureuse.

Yona Princesse de l'Aube KUSANAGI Mizuho Pika edition tome 03 scan1

Ce troisième tome de Yona princesse de l’aube confirme donc le coup de cœur que j’ai pour ce shôjo. Cette série a un fort potentiel et continue sur sa lancée sans s’essouffler. Aussi, même si la comparaison avec Fushigi Yugi persiste, je commence à entrevoir en Yona une histoire beaucoup plus ambitieuse. Un vent de fantasy, épique et agréable, souffle bien sur ce shôjo qui me rappelle par son folklore l’univers des Douze Royaumes… Même si elle n'arrivera pas immédiatement, j'attends la suite avec impatience. Et pour patienter, je vais me mettre à l'animé, disponible chez Crunchyroll !

 

Yona princesse de l'aube ~ Mizuho Kusanagi
Pika édition (octobre 2014), 192 pages, 6€95

Posté par Mei-Amadis à 13:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2014

Altaïr (tome 01) de Kotono Kato

Altaïr (tome 01)
Quand Bride Stories rencontre Cesare

Altaïr Kotono Kato Glénat manga shônen

La Türkiye, un pays à la paix sans cesse menacée par ses voisins. Alors que l’Empire guette la moindre occasion d’envahir la Türkiye, Mahmud est nommé Pacha : il est le plus jeune à siéger au Divan, le conseil qui décide de l’avenir du peuple. Pour sauver son pays, Mahmud doit déjouer les complots qui planent dans l’ombre…

Altaïr est un shônen à l’univers atypique, vaguement inspiré des civilisations passées. Celles-ci sont remaniées par la mangaka pour y incorporer un souffle épique proche de la fantasy : les lecteurs souriront en découvrant Saint Michael, un château de l’Empire qui n’est pas sans rappeler le célèbre Mont-Saint-Michel. Pour ce qui est des références à la culture d’Asie mineure, elles seront moins faciles à déceler pour les lecteurs européens que nous sommes. Fort heureusement, un gros travail éditorial a été fait de ce côté-là : des notes de bas de pages sont régulièrement présentes et explicitent les différents clins d’œil à cette culture méconnue d’Orient.

Mais ce qui m’a attiré chez Altaïr, ce sont ses graphismes particulièrement léchés et artistiques pour un shônen. Si Kaoru Mori s’était mise au shônen, son style ressemblerait sans doute à celui de Kotono Kato, dynamique et poétique. Les personnages sont quant à eux charismatiques et agréables à regarder. Il se dégage des planches une belle fluidité, surtout lors des scènes de combats.

Altaïr Kotono Kato Glénat manga shônen scan extrait 1

Complexe et travaillé, le scénario est à la hauteur du trait de crayon de la mangaka. On est cernés par les complots politiques et la manipulation semble être monnaie courante. L’intrigue est parfois difficile à suivre dans les premiers chapitres à cause du système politique complexe qui régit la Türkiye mais ce léger défaut est vite oublié une fois au cœur de l’action.

Shônen à l’atmosphère enchanteresse et cruelle comme Les mille et unes nuits, Altaïr mélange donc complots politiques et Orient fantasy. L’univers, parfois hermétique avec son vocabulaire et ses spécificités, pourra décourager les habitués de shônen plus classique mais il ravira à coup sûr les lecteurs avides d’originalité et d’œuvres qui sortent des sentiers battus.

Pour ma part, je suis ravie de voir Altaïr arriver en France et il me tarde déjà d'en lire la suite. Le deuxième tome est d’ailleurs prévu pour début novembre !

 

Altaïr (tome 01) ~ Kotono Kato
éditions Glénat (septembre 2014), 224 pages, 7€60

Posté par Mei-Amadis à 00:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 octobre 2014

Tease de Amanda Maciel

Tease
How to save a life ?

Tease Amanda Maciel Balzer + Bray bullying

Accusée d’avoir poussé au suicide une de ses camarades de classe, Sara Wharton ne se sent pas responsable. De son point de vue, Emma Putman était une vraie salope. Sara n’a jamais voulu qu’Emma meure mais elle n’était pas la seule à l’avoir prise en grippe. Alors que la date de son procès approche, Sara doit reconsidérer le rôle qu’elle a joué dans cette tragédie, envisager sa culpabilité, et réapprendre à vivre…

Tease m’avait attiré de par l’originalité du point de vue que l’auteur adopte. Alors que généralement, le thème du harcèlement est abordé du côté de la victime, ici, Amanda Maciel nous faire entrer dans la tête du bourreau, de la méchante de service : Sara.

Sara est une héroïne qui ne plaira pas à tout le monde : égocentrique, geignarde et parfois bornée, elle a ses défauts et donnera à beaucoup de lecteurs l’envie de lui donner des claques. Pourtant, Sara reste attachante à sa façon : elle s’occupe de ses petits frères, tente de se faire une place parmi les autres… Dylan, son petit ami, et Brielle, la meilleure amie de Sara, ont également des comportements discutables. Le trio m’a rappelé les personnages des romans de Cat Clarke : des ados imparfaits mais reflets de la complexité humaine.

Les relations entre adolescents sont particulièrement bien dépeintes par l’auteur : les amitiés toxiques, l’importance du paraître et surtout, la superficialité des rapports. Ce qui peut paraître choquant dans Tease, c’est que les brimades se font sans que Sara ne connaisse vraiment sa victime : à part des menaces, aucune parole n’est jamais échangée entre les filles, ce qui crée une atmosphère silencieuse mais agressive – malsaine – qui passe notamment par l’emploi des réseaux sociaux. Du début à la fin du roman, on ne connaîtra rien des pensées d’Emma, ce qui fait d’elle une figure fantomatique : même avant sa mort, elle semble déjà condamnée et j’aurais aimé connaître sa version des faits.

Amanda Maciel montre ainsi à ses lecteurs qu’il n’y a ni gentils ni méchants lorsqu’il est question de harcèlement. Il s’agit surtout d’un manque de communication, d’une stigmatisation aveugle et d’un rejet mutuel de la faute originelle. Le dénouement du roman est d’ailleurs plutôt surprenant et élargit la réflexion à un tout autre thème que le harcèlement scolaire.

Tease est donc un roman actuel autant par son sujet que par son vocabulaire. En prenant le problème en contrepied, Amanda Maciel va au-delà des caricatures et nous dépeint des adolescents réalistes sans jamais les diaboliser. L’auteur nous fait d’ailleurs plus réfléchir que ressentir, ce qui est un peu dommage mais pas inintéressant. À conseiller aux lecteurs qui cherchent la complexité sur le sujet délicat des brimades entre adolescents mais qui n’ont pas peur d’être exaspérés par Sara !

A noter que la couverture de Tease est absolument magnifique. Je suis fan de son effet miroir : 

Tease Amanda Maciel Balzer + Bray cover livre
(sur la photo de droite, ce sont bien mes doigts que l'on voit en reflet <3)

Tease ~ Amanda Maciel
Balzer + Bray (avril 2014), 336 pages, 14€

Posté par Mei-Amadis à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



02 octobre 2014

2014.09 - Ce que j'ai lu...

Mes lectures de septembre 2014

Côté romans :

Réseau(x) 2 Vincent Villeminot Nathan jeunesse

- Réseau(x), tome 02, Vincent Villeminot

J'ai également lu une bonne partie de Tease, le roman d'Amanda Maciel... Ce mois de septembre semble être un mois très mangas...

Côté mangas :

  • Des nouvelles séries :

2014

- Save me Pythie, tome 01, Elsa Brants
- Fatima, déesse de la vie, tome 01, Raika Mizushima
- 10 Count, tome 01, Rihito Takarai
- Gokusen, tomes 01 & 02, Kozueko Morimoto

Beaucoup de bonnes surprises... sauf Fatima qui m'a hélas laissé perplexe.

  • Des suites :

2014

- L'attaque des Titans, tome 09, Hajime Isayama
- Yona, princesse de l'aube, tome 02, Mizuho Kusanagi
- The Top Secret, tome 11, Reiko Shimizu
- No longer heroine, tome 06 à 08, Momoko Kôda
- Lucika Lucika, tome 06, Yoshitoshi Abe

  • Une fin :

Joséphine Impératrice 03 Yumiko Igarashi Kaoru Ochiai Pika édition shôjoJoséphine Impératrice 04 Yumiko Igarashi Kaoru Ochiai Pika édition shôjo

- Joséphine impératrice, tome 03 & 04, Yumiko Igarashi & Kaoru Ochiai

  • Un one-shot :

Moto Hagio A Drunken Dream and other stories

- A Drunken Dreams and Other Stories, Moto Hagio

  • Deux albums :

2014

- La crevette amoureuse, Christophe Boncens
-
Le crabe très costaud, Christophe Boncens

Merci Pascaline pour ces albums destinés à combattre ma phobie des crustacés lol.


Ce que j'ai prévu de lire/acheter pour le mois prochain...

En mangas, il y a beaucoup de sorties qui me font de l'oeil : Before the Fall, Memento Mori et Yona 03... sans parler d'Orange, le nouveau shôjo signé Akata ! J'ai hâte <3

En romans, je me laisserais peut être tenter par la suite de Salmacis. J'attends également pas mal d'autres romans de chez Hachette, dont La distance astronomique entre toi et moi ^^

Et vous, quel est votre bilan lecture de ce mois-ci et quelles sont les sorties qui vous font envie ?

 

Posté par Mei-Amadis à 09:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 septembre 2014

Palo Alto de James Franco

Palo Alto
Entre maladresse et désillusions

Palo Alto James Franco roman

Palo Alto, Californie. Petite ville huppée, berceau de la Silicon Valley et d’une jeunesse désœuvrée. La tranquillité de Palo Alto n’est qu’apparence : à la tombée de la nuit, les soirées où l'alcool coule à flots dérapent si facilement… Palo Alto est un recueil de nouvelles écrites par James Franco qui a vécu son enfance et son adolescence dans cette ville. Vous connaissez sans doute davantage James Franco pour son jeu d’acteur que pour sa prose. Moi aussi. J’étais curieuse de voir de quoi il était capable en tant qu’écrivain. Verdict ? Palo Alto est un recueil perturbant. Très factuel quels que soient les événements relatés, le style d’écriture donne une impression de détachement constant. Pas de morale, juste les faits. Et pourtant, le contenu de certaines nouvelles est souvent dramatique ! Mais derrière cette désinvolture apparente, les fêtes, le strass et l’alcool, se cache une détresse certaine chez les adolescents dépeints dans les nouvelles.

James Franco rend compte de la vie quotidienne des jeunes de Palo Alto : en l’espace de quelques pages, il nous livre un instant T de leur vie. C’est leur dureté les uns envers les autres qui fait que l’on a du mal à rentrer dans la tête de ces adolescents paumé. La forme de nouvelles n’aide d’ailleurs pas à l’identification ou à l’attachement aux personnages : j'ai déjà oublié leurs noms mais pas ce qu'ils ont vécus.

Dans Palo Alto, James Franco nous dépeint les habitants de sa ville natale avec un cynisme à faire froid dans le dos, de quoi rendre bien compte du malaise qui peut gagner la jeunesse dorée de Californie. Et même si l’exercice est loin d’être inintéressant, je conseillerais plus facilement l’adaptation cinématographique de Palo Alto que le livre en lui-même. En effet, le film offre une unité aux nouvelles et nous permet de nous attacher davantage à ces adolescents en mal de reconnaissance - le tout dans une ambiance beaucoup moins trash.

Palo Alto ~ James Franco
éditions Faber & Faber (août 2011), 214 pages, 10€

Posté par Mei-Amadis à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 septembre 2014

10 Count (tome 01) de Rihito Takarai

10 Count
Fix you

Ten Count Rihito Takarai yaoi Taifu

Shirotani est atteint de mysophobie : il a une peur panique de la saleté, refuse tout contact physique avec autrui, se lave les mains à se faire saigner… Sa vie entière tourne autour cette obsession de propreté jusqu’au jour où il fait la connaissance de Kurose, un psychiatre qui lui propose son aide pour guérir… Cette rencontre marque le début d’une relation entre les deux jeunes gens qui dépasse le cadre psychiatre/patient…

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que Rihito Takarai est une mangaka dont j’aime les yaoï. Après l’avoir découverte avec Seven days, j’ai beaucoup apprécié Seule la fleur sait... et Fleur & sens. Aussi, j’attendais la sortie de 10 Count avec impatience et je n’ai pas été déçue, bien au contraire !

Deux garçons que tout semble opposer, une rencontre, beaucoup de pudeur… le synopsis de 10 Count peut rappeler les autres œuvres à succès de Rihito Takarai mais contrairement aux deux autres séries de la mangaka, la tonalité de 10 Count se fait plus sérieuse, plus mature. L’intrigue est simple mais prenante et sa simplicité cache en réalité des personnages à la psyché complexe. Tout en retenue et en nuances, 10 Count joue beaucoup sur les non-dits : un geste peut révéler beaucoup plus sur les personnages que des paroles. C’est là toute l’habilité de Rihito Takarai : la mangaka ne sombre pas dans le fan-service gratuit pour remplir les pages. Plus que sur la romance entre les deux personnages, elle préfère se centrer sur Shirotani et son combat pour dépasser sa mysophobie.

Ten Count Rihito Takarai yaoi Taifu scan 01

Rihito Takarai prend son temps pour faire avancer son histoire, ce qui n’empêche pas certaines scènes d’être très fortes en émotions : un simple frôlement de main suffit à avoir des papillons dans l’estomac ! Plutôt que de montrer, elle préfère faire ressentir. A l’image du scénario, les graphismes sont tout en finesse, simples mais efficaces. Il se dégage d’eux une sensibilité qui met nos nerfs à fleur de peau.

Ten Count Rihito Takarai yaoi Taifu scan 02

Seule la question du tutoiement/vouvoiement dans la traduction m’a perturbé : le héros tutoie Kurose alors que Kurose le vouvoie, ce qui manque parfois de naturel, surtout quand les personnages passent du vouvoiement au tutoiement sans prévenir.

Le début de 10 Count est donc plus que prometteur. En espérant que la série continue sur la même lancée et évite la facilité du fan-service. Vous avez la phobie du yaoï, de son absence de scénario et des scènes de sexe gratuites ? Dans ce cas, je vous prescris la lecture de 10 Count, une série qui pourrait bien guérir vos aprioris…

Pour lire les premières pages, cliquez ICI.

 

Ten Count ~ Rihito Takarai
Taifu Comics (septembre 2014), 200 pages, 8€99

Posté par Mei-Amadis à 09:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2014

Yona, princesse de l'aube (tome 02) de Mizuho Kusanagi

Yona, princesse de l’aube
(tome 02)

Yona Princesse de l'Aube KUSANAGI Mizuho Pika edition tome 02

Hak conduit la princesse Yona dans les montagnes pour la mettre en sécurité. C’est là que réside la tribu du vent dont Hak est originaire. Mais le répit sera de courte durée : les opposants de la princesse tentent de la retrouver… et Soo-won met la pression aux tribus pour qu’elles l’acceptent comme empereur légitime. Les villageois doivent prendre une décision : se rendre ou prendre les armes ?

Maintenant que les bases de l’intrigue sont posées, le deuxième tome de Yona, princesse de l’aube continue sur sa lancée ! Dans ce tome, l’action va en crescendo : après un début relativement calme, la réflexion est contrebalancée par les combats. Et pour un shôjo, les scènes d’action sont vraiment bien réalisées, on y adhère assez facilement. Page après page, l’héroïne gagne en charisme. En effet, Yona est faible et forte à la fois : de princesse candide et passive, elle devient progressivement une guerrière. De même, les personnages sont loin d’être manichéens. J’aime beaucoup Soo-won qui est habité par des sentiments contradictoire : c’est le personnage le plus mystérieux de la série et j’espère que l’on continuera à suivre son évolution.

Yona Princesse de l'Aube KUSANAGI Mizuho Pika edition tome 02 scan 1

Côté graphisme, la mangaka oscille toujours entre le old school et la fantasy, le tout dans un style très expressif qui rappelle parfois celui du manga Yami no Matsuei. J’ai été bluffée par le charisme qui émanait de ses planches, lorsqu’elle dessinait Yona.

Yona Princesse de l'Aube KUSANAGI Mizuho Pika edition tome 02 scan 2

Ce deuxième tome de Yona, princesse de l’aube confirme donc le coup de cœur que j’ai pour cette série. A mon sens, c’est l’un des meilleurs shôjos de l’année (avec Daisy) car il renoue avec la fantasy, propose un scénario complexe qui tient la route contrairement à L’arcane de l’aube… et surtout, apporte un vent de fraîcheur au monde du shôjo. Bref, Yona est un véritable régal et j’attends la suite avec impatience. Ça tombe bien parce le tome trois sort début octobre !

 

Yona, princesse de l'aube ~ Mizuho Kusanagi
Pika édition (août 2014), 192 pages, 6€95

Posté par Mei-Amadis à 00:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 septembre 2014

The Lying Game, tome 06 : Pas vu, pas pris de Sara Shepard

The Lying Game (tome 06)
Pas vu, pas pris

The Lying Games 06 Sara Shepard fin Territoires

Le temps passe, la liste de suspects s’amenuise, mais l’assassin de Sutton, la jumelle d’Emma, est toujours en liberté… Alors quand le corps de Sutton est retrouvé par la Police, Emma devient la suspecte numéro un. Plus que jamais, elle doit démasquer le meurtrier de sa sœur. Avant d’être arrêtée… ou pire, d’être réduite au silence par l’assassin.

Pas vu, pas pris, le dernier tome de The Lying Game propose une conclusion à la hauteur des premiers tomes. Alors que le milieu de la série souffrait de quelques longueurs, ici, les révélations s’enchaînent et on retrouve avec bonheur l’ambiance du début : le mystère, le frisson, la tension…

Le mystère sur l’identité du meurtrier est entretenu jusqu’à la fin et vous pourriez bien être surpris par le dénouement. Dans Pas vu, pas pris, Sara Shepard nous apprend à nous méfier des apparences et des faux semblants. Toutes les réponses à nos questions nous sont révélées. J’ai juste été un peu déçue que Céleste n’ait pas un rôle plus grand : alors que j’avais cru qu’elle aurait plus d’importance dans ce tome-ci, elle reste plus ou moins inutile… Je reste ainsi convaincue que si Sara Shepard s’était cantonnée à quatre tomes, son idée de départ, la série aurait gagné en dynamisme. Mais ne boudons pas notre plaisir : Pas vu, pas pris est un dernier tome à la hauteur des espérances des lecteurs. Haletant, il conclut la série avec brio. J’ai refermé ce dernier tome non sans une certaine émotion : après avoir suivi l’enquête d’Emma et de Sutton pendant plus de deux ans, la séparation a été rude. Et oui, toutes les bonnes choses ont une fin et le jeu du mensonges ne fait pas exception à la règle.

The Lying Game est donc une série prenante et très très addictive, malgré quelques longueurs. A conseiller aux amateurs de chick-lit et de thriller !

D'autres avis chez Alittlematterwhatever + Simi

Pas vu, pas pris ~ Sara Shepard
Territoires (juillet 2014), 412 pages, 16€10

Posté par Mei-Amadis à 09:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »