L'Antre de la Louve

12 septembre 2014

Le maître des livres (tome 01 & 02) de Umiharu Shinohara

Le maître des livres
(tome 01 & 02)

Le Maitre des livres Kommiku tome 01 Umiharu Shinohara

Un soir, alors qu’il rentre d’un pot avec ses collègues, Miyamoto franchit les portes d’une petite bibliothèque de quartier. C’est là qu’il rencontre Mikoshiba, un bibliothécaire spécialisé en littérature de jeunesse. Il connaît sa bibliothèque par cœur et conseille à Miyamoto la lecture d’un roman… une seule lecture est-elle capable de changer notre vie ?

Dans Le maître des livres, Mikoshiba est le héros et pourtant, il s’efface pour laisser la part belle aux personnages secondaires et aux livres qu’il choisit. Il tient une petite bibliothèque où plusieurs destins se croisent : enfants et adultes s’y côtoient, en quête de livres, en plein questionnement intérieur. Avec ce seinen, Umiharu Shinohara allie manga et littérature. Le mangaka y évoque des classiques de la littérature enfantine occidentale et orientale : L’île au trésor de Stevenson, Nils Holgersson de Selma Lagerlöf, ou encore des romans de Ranpo Edogawa. On découvre (ou redécouvre) toutes ces histoires, liées à certaines interrogations que se posent les différents personnages. Si le premier tome est plutôt à valeur pédagogique, le deuxième tome du Maître des livres continue dans la même lignée en abordant de nouvelles œuvres de littérature jeunesse mais se recentre sur les personnages principaux. On en apprend davantage sur eux.

Le Maitre des livres Kommiku tome 02 Umiharu Shinohara

Le maître des livres est un manga à conseiller aux amoureux des livres : cette série démontre les vertus pédagogiques de la lecture et communique la passion qui anime les bibliothécaires. Cette série aborde également la discrimination dont est souvent victime la littérature à destination des enfants et lui redonne ses lettres de noblesse. Le maître des livres est un manga porteur d’une jolie leçon : les livres sont magiques et leur lecture peut changer votre perception du monde.

J’ai juste un léger bémol concernant le niveau de langage de la traduction, parfois un peu trop familière avec des négations partielles ou des "j'aurais vraiment les boules" : venant d’un adolescent, ça passe, mais d'une écolière de primaire, j’ai trouvé ça plutôt limite…

Côté graphismes, les illustrations sont classiques et agréables. Elles transmettent les émotions que ressentent les personnages et permettent une bonne immersion dans l’histoire.

Le maître des livres est donc une série faite pour transmettre l'amour de la lecture. Une fois les deux tomes terminés, on éprouve l’envie de pousser les portes de la bibliothèque la plus proche et d’y chercher un Mikoshiba pour lui demander conseil : en attendant la suite du Maître des livres, quel livre me conviendrait le mieux ?

Merci à Komikku pour cette sympathique découverte !

Le Maitre des livres Kommiku tome 01 Umiharu Shinohara extrait

Le maître des livres (tomes 01 & 02) ~ Umiharu Shinohara
éditions Kommiku (août 2014), pages, 8€50

Posté par Mei-Amadis à 20:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 septembre 2014

Réseau(x), tome 2 de Vincent Villeminot

Réseau(x)
tome 02

Réseau(x) 2 Vincent Villeminot Nathan jeunesse

Maintenant que Nada#1 s’est rendu, ceux dont la vie a été chamboulée par le dernier PIFR, doivent apprendre à se reconstruire… Alors que Sixie commence une nouvelle existence, chez les Black Clowns des divergences d’opinions divise leur armée. Nada#2 apparaît sur les réseaux sociaux et les Clowns Noirs de Cèsar semblent continuer à chercher le chaos. Quel sera le prix à payer pour faire éclater la vérité au grand jour ?

Deuxième et dernier tome de la duologie de Vincent Villeminot, Réseau(x) 2 continue de surfer sur la vague du complot et du thriller. Entre reconstruction et révolution, Réseau(x) 2 aborde cette fois le thème des faux semblants. Si j’avais eu extrêmement de mal à plonger dans le premier tome, ça n’a heureusement pas été le cas pour le second : l’immersion a été quasi immédiate. Et pour ceux qui auraient oublié, entre deux lectures, les rôles des personnages principaux, un tableau récapitulatif se trouve en début d’ouvrage.

Côté personnages, j’ai aimé retrouver Sixie, Théo et Alice. Pourtant, ils ne sont plus les mêmes qu’auparavant : le PIFR, cet événement qui reproduit dans la réalité des scènes de jeux vidéo, les a irrémédiablement changés et leur évolution est intéressante. Mais Réseau(x) ne serait pas Réseau(x) sans Cèsar. Même s’il est au final assez peu présent, chacune de ses interventions est marquante. Du coup, je regrette que l’on ne l’ait pas plus souvent vu. Et pour ceux qui avaient reproché au premier tome d’avoir beaucoup trop de personnages, rassurez-vous : Vincent Villeminot vous a entendu. Et comme il est sadique gentil, il n’a pas hésité à en tuer un bon nombre pour vous faciliter la tâche XD Mon pauvre petit cœur de lectrice saigne encore à ce douloureux souvenir…

Autre point positif, la série possède différents niveaux de lecture. Il se dégage du style maîtrisé de l’auteur une certaine noirceur, à l’image de ses clowns. On ne nous épargne rien et en cela, Réseau(x) s’adresse autant à de grands adolescents qu’à un lectorat adulte.

Avec une atmosphère à mi-chemin entre Le Silence des Agneaux et Chatroom, Réseau(x) 2 est donc une très bonne conclusion à la série. Il est rare que je préfère les suites au premier tome mais c’est ici le cas. Lecteurs, Réseau(x) est un roman exigeant mais si vous persévérez, vous ne regretterez pas l’aventure !

D'autres avis sont disponibles chez AlittlematterwhateverTom !

Réseau(x) 2 ~ Vincent Villeminot
éditions Nathan (août 2014), pages, 16€90

Posté par Mei-Amadis à 09:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 septembre 2014

Magdala, alchemist path (tome 01) de Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima

Magdala
Alchemist Path (tome 01)

Magdala Alechemist Path Ototo Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro NabeshimaAlchimiste condamné à mort, Kûsla se voit proposé un marché destiné à le sauver : mettre son savoir au service de l’ordre des Chevaliers. Arrivé à son nouvel atelier avec Weyland, un autre alchimiste, Kûsla rencontre une mystérieuse religieuse : Ul Fenesis, chargée de veiller à ce qu’ils se soumettent bien à l’ordre… Mais y aurait-il une autre raison à son intérêt pour l’Alchimie ?

Tiré d’une light novel écrite par Isuna Hasekura, l’auteur de Spice & Wolf, Alchemist Path est un seinen qui s’annonce prometteur. Dans ce nouveau monde, à mi chemin entre médiéval et fantasy, science et croyance s’opposent. Cette fois, on délaisse le commerce (qui était la marque de fabrique de Spice & Wolf) pour plonger dans l’univers des alchimistes.

Le premier tome de ce seinen est presque exclusivement à valeur introductive : le lecteur apprend à connaître les personnages, leurs caractères et les motivations qui les poussent à agir. La psychologie des personnages est travaillée, beaucoup plus complexe que l’on pourrait le croire au premier abord : si Ul Fenesis m’a d’abord agacée, elle se révèle sous un jour beaucoup plus intéressant à la fin du volume. A l’image de ces personnages qui ne sont pas manichéens, la société dans laquelle évoluent Kûsla et ses amis est en pleine mutation : l’équilibre entre Eglise, guilde du Commerce et ordre des Chevaliers s’avère fragile.

Magdala Alechemist Path Ototo Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima scan 01

Côté graphisme, on découvre une toute nouvelle dessinatrice. Je n’ai pas grand-chose à dire sur son style si ce n’est qu’il est soigné et qu’il rappelle parfois celui du dessinateur de Spice & Wolf… Mon seul regret serait le manque d’arrière-plan, ce qui donne aux planches un aspect épuré.

Vous l’aurez donc compris, Alchemist Path intériorise l’action. Ne vous attendez donc pas à des scènes de bagarres époustouflantes (pour ça, vous pouvez toujours aller lire Fullmetal Alchemist !).

Avec Alchemist Path, Isuna Hasekura continue donc d’appliquer une recette qui marche : mystère, complots et fantastique. Construit en crescendo, ce tome introductif pose les bases de l’intrigue et laisse présager une suite un peu plus intéressante. On retrouve dans cette nouvelle série ce qui fait le succès de Spice & Wolf, à la seule différence qu’Alchemist Path semble plus accessible : même si l’alchimie peut s’avérer complexe, on est bien loin des digressions sur l’économie de Lawrence et Holo ! Dans ce sens, Alchemist Path serait une série capable de toucher un public beaucoup plus large.

Intriguée par la tournure que pourrait prendre ce seinen, j’attends de lire le deuxième tome pour affiner mon jugement. Heureusement qu’en attendant, Spice & Wolf fera son grand retour en septembre !

Merci aux éditions Ototo pour cette découverte.

Magdala Alechemist Path Ototo Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima scan 02

Magdala, alchemist path (tome 01) ~ Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima
Ototo éditions (juillet 2014), 200 pages, 7€99

Posté par Mei-Amadis à 19:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 septembre 2014

Mystified de Estelle Hoquet (Studio Nocturne)

Mystified
contes et légendes

Fanzine Mystified Studio Nocturne Japan Expo 2014

Connaissez-vous la biche au Bois ? La bête du Gévaudan, ou encore Loki, le dieu de la discorde ? Grâce au studio Nocturne, laissez-vous entraîner dans des mondes imaginaires peuplés de dieux nordiques, de princesses ensorcelées et de bêtes insaisissables !

Emprunt d’une multitude d’influences historiques et artistiques, Mystified s’adresse aux amateurs de contes et légendes de tous horizons. Ce fanzine débute avec une bande dessinée en noir et blanc. Elle reprend un conte de fées méconnu du grand public : La Biche au Bois. L’atmosphère y est sombre et enchanteresse. La morale de ce conte est que dans les bois, il faut toujours se méfier des faux semblants. S’en suivent trois histoires illustrées qui associent textes, images et croquis. "Barbe Bleue" nous invite à redécouvrir le conte de Perrault mis en parallèle avec la vie de Gilles de Rais, puis on quitte la France pour les terres nordiques avec "La Traîtrise de Loki". Enfin, un grand dossier est consacré à la bête du Gévaudan, regroupant les faits de l'affaire et les principales théories.

Mystified Nocturne Estelle Hoquet fanzine Japan Expo 2014 extrait 2

Mais attention, Mystified ne se contente pas de nous raconter de jolis contes : le travail de documentation derrière est impressionnant. Chaque mythe est expliqué, interprété, décortiqué… et pour une œuvre faite par des amateurs, hormis quelques petites fautes ça et là, je peux vous assurer que l’ensemble est bien de qualité !

Les illustrations sont un régal pour l’œil. Mention spéciale pour le "Step by Step" qui se trouve à la fin du fanzine : ces pages qui expliquent l’élaboration d’une illustration étape par étape permettent de comprendre le travail titanesque qui se cache derrière chaque coup de crayon. J'avoue être tombée sous le charme du style d'Estelle Hoquet derrière lequel on sent l'influence de Hayao Miyazaki et de Walt Disney. Si vous voulez voir davantage de ses créations, n'hésitez pas à aller faire un tour sur son tumblr. C'est une jeune illustratrice pleine de talent.

Mystified est donc une lecture à conseiller à tous les amoureux de contes et légendes. Ce fanzine a été un coup de cœur lors de Japan Expo (tous les exemplaires y ont été vendus en trois jours... j'ai bien fait de craquer dès le mercredi !) et désormais, je vais suivre le studio Nocturne de près. Et si la vente en ligne de Mystified est hélas déjà close, vous pouvez toujours vous procurer ce fanzine en vous rendant au festival Harajuku 2014 !

Mystified Nocturne Estelle Hoquet fanzine Japan Expo 2014

Mystified ~ Studio Nocturne
12€

01 septembre 2014

2014.08 - Ce que j'ai lu...

Mes lectures d'août 2014

Côté romans :

The Lying Games 06 Sara Shepard fin TerritoiresL'été où je t'ai retrouvé Jenny Han Wiz

- The Lying Games, tome 06 : Pas vu, pas pris, Sara Shepard
- It's not Summer without you, Jenny Han

Un bilan peu fameux... mais j'ai une excuse, c'est à cause des études lol. En septembre, ça ira beaucoup mieux !

Côté mangas :

  • Deux nouvelles séries (dont une fin) :

2014

- To Terra, tome 01 à 03, Keiko Takemiya
- Le maître des livres, tome 01 & 02, Umiharu Shinohara

  • Deux suites :

2014

- Cesare, tome 09, Fuyumi Soryo & Motoaki Hara
- Bienvenue au club, tome 03, Nikki Asada


Ce que j'ai prévu de lire/acheter pour le mois prochain...

En mangas, je veux (re)lire Altair et découvrir 10 count de Rihito Takarai ! Il y aura également les suites de L'attaque des Titans, Kids on the Slope et Spice & Wolf.

En romans, ça dépendra de mes envies et de mes finances mais je me laisserais bien tenter par Animal Tattoo.

Et vous, quel est votre bilan lecture de ce mois-ci et quelles sont les sorties qui vous font envie ?

 

Posté par Mei-Amadis à 09:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]



14 août 2014

Seuls au monde #03 : Camp d’isolement de Emmy Laybourne

Monument 14 #3 : Savage Drift
Camp d’isolement

Seuls au monde Emmy Laybourne tome 03 Hachette Jeunesse Savage Drift

Même s’ils se sont échappés du Greenway, le cauchemar n’est pas fini pour Dean et ses amis. Bien à l’abri dans un camp de réfugiés, d’étranges rumeurs parviennent à leurs oreilles : l’armée enlèverait les femmes enceintes et seraient sujettes à d’énigmatiques expérimentations… Dean et Astrid décident alors de quitter le centre, en compagnie de Nico : pour sauver Astrid et son enfant qui s’apprête à naître mais également pour venir en aide à Josie, retenue contre son gré dans un camp où l’armée parque les humains de groupe sanguin O…

Si Seuls au Monde 2 se partageait entre les points de vue de Dean et de son frère Alex, dans Camp d’isolement, on délaisse Alex pour se concentrer sur les aventures de Dean et de Josie.

Josie était un personnage avec lequel j’avais le moins d’affinités dans les tomes précédents mais ici, j’ai vraiment appris à l’apprécier. Emmy Laybourne nous livre une nouvelle facette de ce personnage : fini "maman Josie", la voici devenue une vraie héroïne badass avec qui on ne plaisante plus ! Je vous avouerais que c’est surtout son point de vue que j’ai aimé lire, pas que Dean soit inintéressant mais la tension que l’on ressent dans le camp d’isolement est telle qu’il est difficile de lâcher le roman.

L’atmosphère y est oppressante à souhait : entre les guerres d’influences, la violence et l’impuissance des gardiens face à la situation, la loi du plus fort règne dans cet univers carcéral qui fait froid dans le dos. J’ai également beaucoup aimé qu’Emmy Laybourne aborde le sujet de la manipulation des médias : les conditions de vie réelles des prisonniers sont cachées au grand public.

Cette ambiance glauque, d’un réalisme malsain, est néanmoins contrebalancée par quelques facilités de parcours de nos héros : comme dans le deuxième tome, de troublantes coïncidences parsèment le récit et font que Dean et ses amis échappent toujours au pire – mais de justesse.

Camp d’isolement est donc un bon tome de conclusion, dans la lignée des précédents. Emmy Laybourne a le chic pour surprendre, horrifier et tenir en haleine. Elle est définitivement une auteur à suivre ! Je serais au rendez-vous pour Sweet, sa nouvelle série à paraître en vo en 2015.

Pour rappel, j'avais eu le plaisir d'interviewer Emmy Laybourne l'année dernière. Si ça vous intéresse, cliquez ICI ^^

 

Camp d'isolement ~ Emmy Laybourne
Hachette jeunesse (août 2014), 352 pages, 15€90

Posté par Mei-Amadis à 00:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 août 2014

2014.07 - Ce que j'ai lu...

 Mes lectures de juillet 2014

Côté romans : 

Coeur Cerise Cathy Cassidy tome 01 NathanPanic Lauren Oliver Black Moon HachetteSauvages de Piers Torday Aventure Hachette Jeunesse

- Panic, Lauren Oliver
-
Les filles au chocolat, tome 01 : Coeur Cerise, Cathy Cassidy
- Sauvages, tome 01, Piers Torday

Un mois de lecture en demi-teinte, hélas...

Côté mangas :

  • Deux nouvelles séries :

Magdala Alechemist Path Ototo Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro NabeshimaAll you need is kill Takeshi Obata Kaze manga

- Magdala, Alchemist Path, tome 01, Isuna Hasekura, Aco Arisaka & Tetsuhiro Nabeshima
- All you need is kill, tome 01, Takeshi Obata

Deux très bons débuts de série !

  • Des suites :

2014

- Bienvenue au club, tome 02, Nikki Asada
- L'attaque des Titans
, tome 08, Hajime Isayama
- Lucika Lucika
, tome 05, Yoshitoshi Abe
- Spring Blue Ride
, tome 06, Io Sakisaka
- Sans âme
, tome 02 : Sans forme, Gail Carriger & REM

  • Deux fins :

Daisy - Lycéennes à Fukushima Akata Momochi Reiko tome 02All you need is kill tome 02 Takeshi Obata Kaze manga

- Daisy, tome 02, Reiko Momochi
- All you need is kill, tome 02, Takeshi Obata

Côté One-Shot :

La nouvelle île au trésor Isan manga Osamu Tezuka

- La nouvelle Île au trésor, Osamu Tezuka

Un classique historiquement très intéressant à lire ^^

Côté albums :

2014

- Nobara et la malle du sorcier, Yûji Kanno & Matayoshi
- Penguin on Holiday, Salina Yoon

Côté Fanzines :

Fanzines Japan Expo 2014 stands amateurs bilan

- Brume, Nallee & Léa
- Fabulous, tome 03 : Le loup et l'agneau, Studio Acryline
- Partir en fumée, Sinath
- Sketchbook, Sinath
- Les aventures de Poncho, Rainbow Rangers
Mystified, Nocturne
- Oneiros, Bory
- Ashes Remain, tome 01 & 02, Vanrah
- Les contes du Lac, Frozen Garden
- In your Skin, Moemai


Ce que j'ai prévu d'acheter pour le mois à venir...

Côté mangas... j'attends les suites de Devil's Lost Soul, Yona princesse de l'aube, Cesare et Crimson Prince.

Côté romans, je vous conseille vivement le dernier tome de Seuls au Monde. Sinon, en achats hormis la fin de Réseau(x), je n'ai rien de prévu ^^

Et vous, qu'avez-vous lu et que comptez-vous acheter, pour le mois à venir ?

Posté par Mei-Amadis à 19:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 juillet 2014

Le protectorat de l’ombrelle (tome 02) de Gail Carriger & REM

Le protectorat de l’ombrelle #2
Sans forme

Sans forme le protectorat de l'ombrelle tome 02 Pika Graphics Black Moon

Résumé de l'éditeur :
Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule aux prises avec un régiment de soldats non humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Si j’avais bien aimé Sans âme, le premier tome des aventures d’Alexia Tarabotti, je lui ai sans doute préféré sa suite. Dans la continuité du premier opus, Sans forme met de côté la relation entre Alexia et Lord Maccon pour se centrer davantage sur l’action. Aussi, même si la romance reste présente par petites touches, c’est bien le mystère qui prédomine ici. Alexia, toujours aussi volontaire et indépendante, se retrouve confrontée à une malédiction pour le moins troublante : loups garou et vampires semblent atteints d’une étrange maladie qui les ferait redevenir humains.

Les péripéties se succèdent, le mystère s’épaissit et pique la curiosité du lecteur. Et pour apaiser la tension croissante, rien de mieux que les quelques apartés comiques des amies d’Alexia ! De nouveaux personnages font également leur apparition : j’ai beaucoup aimé Madame Lefoux pour son excentricité.

Mis en images par le trait de crayon de REM, l’univers steampunk est toujours aussi glamour : les robes, les ombrelles et les avancées technologiques se mêlent parfaitement à l’ambiance surnaturelle.

Sans forme est donc agréable à lire. Même si je n’ai toujours pas lu les romans de Gail Carriger, je n’ai pas été trop perdue, et j’aurais très bien pu l’être parce que l’intrigue avance plutôt vite ! Quant à la fin de ce tome, elle est plus ou moins en cliffhanger. Le tome trois, Sans honte, paraîtra vraisemblablement en octobre prochain. J’ai hâte !

Sans forme le protectorat de l'ombrelle tome 02 Pika Graphics Black Moon extrait

Sans forme ~ Gail Carriger & REM
Black Moon Graphics (juin 2014), 248 pages, 12€90

28 juillet 2014

Swap d'été - Summer is <3

Swap d’été
Summer Swap !

Il fait beau et chaud, les vacances sont déjà bien entamées, mais pas tout à fait terminées encore (et heureusement !). C’est dans ce contexte que Little du blog Alittlematterwhatever et moi-même avons improvisé un Swap été !

Regardez toutes les jolies choses que contenait le paquet :

Avant déballage…

Summer Swap 02

Après déballage !

Summer Swap 01

Je suis super contente ! Et regardez-moi ce merveilleux coffret intégral de L’été où je suis devenue jolie : il est magnifique <3

Summer Swap 03

Maintenant, il ne me reste plus qu’à enfiler mes tongs, prendre mon sac de plage, et profiter de tous ces jolis présents *o* Merci, Little !

Posté par Mei-Amadis à 23:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2014

Sauvages (tome 01) de Piers Torday

Sauvages
Please save my Earth

Sauvages de Piers Torday Aventure Hachette Jeunesse

Dans le monde de Kester, les animaux ont tous disparus : tués par la maladie de l'oeil rouge ou abattus par les Hommes. Kester a perdu la parole suite à un traumatisme et vit à Spectrum Hall, un établissement qui parque les adolescents livrés à eux-mêmes. Alors le jour où  un cafard réussit à communiquer avec Kester et lui donne la possibilité de s’enfuir, le garçon accepte. Mais il est loin de se douter du lourd poids qui pèse sur ses épaules : il est l’unique espoir des derniers animaux vivants.

Présenté comme une fable écologique, Sauvages est un roman qui m’a laissée perplexe : à qui conseiller ce livre ?

Des animaux dotés de paroles, une prophétie, un voyage initiatique, Sauvages peut rappeler Gregor, la série de Suzanne Collins. Pourtant, malgré des thématiques relativement proches, Piers Torday donne à son roman une dimension beaucoup plus contemplative. Dans le style, on se rapproche un peu des titres de Jean-Claude Mourlevat tels que Le combat d’hiver ou L’enfant océan.

Malgré le fait que Kester soit muet, il possède une voix qui lui est propre : une voix sincère, drôle et émouvante. Il est facile de s’attacher à ce garçon plongé dans une aventure qui le dépasse. Les animaux sont également intéressants : un peu étranges, ils ont chacun leur qualité. Le cerf représente la sagesse, le louveteau l’intrépidité…

Dans ses thématiques et le développement de ses personnages, Sauvages vise les dix-douze ans. Pourtant, l’écriture de Piers Torday reste complexe pour le lectorat ciblé. Aussi, un jeune lecteur pourrait éprouver quelques difficultés à pénétrer dans l’univers. Dans Gregor, on vibre au rythme des aventures de Gregor. Dans Sauvages, on prend davantage de recul. Les véritables héros, ceux qui font avancer l’intrigue, sont avant tout les animaux.

Sauvages est donc un roman sympathique à lire mais assez exigeant dans sa forme. Sa tendance à la description passive pourrait donc décourager un jeune lecteur qui cherche à vivre des aventures palpitantes. Paradoxalement, l’intrigue du roman est cousue de fil blanc, faite de résolutions faciles et d’opposants souvent décrédibilisés dans leur rôle de méchants. Malgré ses qualités, l’écart entre le style et le contenu rend Sauvages difficile à conseiller… si ce n’est aux amoureux des animaux les plus courageux !

Merci aux éditions Hachette pour cette jolie lecture. J'ai lu Sauvages dans le cadre d'une lecture commune avec Alittlematterwhatever. Vous pouvez lire sa chronique en cliquant ICI ^^

Sauvages ~ Piers Torday
Hachette Jeunesse (juillet 2014), 352 pages, 14€90

Posté par Mei-Amadis à 21:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »