P.S. Je t’aime toujours...
P.S. I still Love you

Les amours de Lara Jean 2 P

Entre Lara Jean et Peter, est-ce terminé ? Leur relation avait-elle vraiment commencé, d’ailleurs ?! Perdue, la jeune fille l’est d’autant plus quand un garçon de son passé refait surface… Lara Jean peut-elle aimer deux garçons à la fois ?

Avec sa saga de L’été où je suis devenue jolie, Jenny Han est une référence en matière de romances contemporaines, mignonnes et girly. P.S. Je t’aime toujours…, la suite de À tous les garçons que j’ai aimés…, ne fait pas exception à la règle.

Dès qu’il s’agit de dépeindre les petits riens qui font le quotidien, Jenny Han fait preuve d’un talent hors du commun ! Les habits, la cuisine, les gâteaux, le vernis à ongles, les spécificités de la culture coréenne, la Saint Valentin… La vie de Lara Jean est décrite, page après page, avec tendresse, réalisme et simplicité. Le sourire aux lèvres, on se laisse ainsi emporter par la plume de l’auteure, dans un quotidien rose et sucré, empli de douceur.

Il est aussi question d’amour, évidemment, de sentiments sous toutes ses formes : l’affection familiale (particulièrement développée), l’Amour avec un grand A, mais l’amitié et son évolution sur le long terme occupe une part importante du roman. Comme dans la vraie vie, les incertitudes et les multiples possibilités composent P.S. Je t’aime toujours. Une tonalité nostalgique apparaît progressivement et aborde de manière subtile le thème du passage de l'adolescence à l'âge adulte.

Le seul reproche que je pourrais faire à P.S. Je t’aime toujours…, c’est son intrigue qui part en roue-libre. Jenny Han développe beaucoup (trop) de sujets mais pas toujours en profondeur : le triangle amoureux vendu en quatrième de couverture m’a surtout semblé prétexte à faire durer artificiellement le roman, pour ensuite l'achever de façon précipitée…

Malgré ces petits défauts, P.S. Je t’aime toujours… reste une lecture légère et agréable qui arrache de nombreux sourires et qui donne faim (lol). Ce tome de conclusion n’apporte pas grand-chose si ce n’est des moments tendres et l’immense plaisir de retrouver les personnages auxquels on s’était déjà attachés dans le tome précédent. À lire si vous avez envie de douceur !

P.S. I still Love you ~ Jenny Han
Panini Books (septembre 2015), 480 pages, 14€