To all the Boys I’ve loved before
un roman doudou <3

toalltheboys i've loved before Jenny Han Panini Books

Lara Jean n’a jamais déclaré sa flamme aux garçons qu’elle aimait. Elle préfère garder ses sentiments secrets et les coucher sur le papier, dans de longues lettres. Elle inscrit l’adresse du garçon sur l’enveloppe, y glisse la lettre, colle un timbre… et range sa lettre avec les autres dans une boîte. Mais un jour, sa boîte secrète disparaît et les lettres sont envoyées à ses anciens amours. Ceux-ci refont alors leurs apparitions dans la vie de Lara Jean, pour son plus gros cauchemar !

Jenny Han est une auteure de Young Adult dont le talent n’est plus à prouver. Elle m’avait déjà fait très forte impression avec la série Le Pacte, écrite à quatre mains avec son amie Siobhan Vivian, et j’avais hâte de la retrouver dans un projet solo. C’est maintenant chose faite avec To all the boys I’ve loved before.

Tout doux et très drôle, la lecture de ce roman a été sympathique. Les personnages sont attachants et les dilemmes auxquels ils sont confrontés sont proches des nôtres : comment se remettre d’une rupture amoureuse ? est-ce qu’aimer, c’est forcément se déclarer ? peut-on aimer l’ex petit-ami de sa sœur ?

Le style est agréable à lire, simple, il s’en dégage pourtant une grande sincérité. Certaines répliques sont excellentes. J’ai tout particulièrement aimé les pics que s’échangent Lara Jean et Peter, le beau gosse du lycée. Quand ils sont ensemble, ça fait des étincelles !

La seule chose que je reprocherais à To all the boys I’ve loved before, c’est l’intrigue qui tâtonne : entre le problème de lettres, des garçons, et les relations compliquées entre Lara Jean et sa sœur, on a l’impression que Jenny Han s’éparpille et peine à faire évoluer ses personnages. Du coup, le rythme tend à s’essouffler et certains comportements des héros manquent de naturel. Ainsi, les cent dernières pages lassent à cause des atermoiements de l’héroïne qui se complique la vie pour un rien (ou est-ce pour créer artificiellement quelques rebondissements ?).

To all the boys est un roman doudou qui donne envie de s’enrouler dans sa couette et de ne plus en bouger avant de l’avoir terminé. Malgré ses qualités, il n’est pourtant pas un coup de cœur : prétexte à la création d’un couple improbable, le principe des lettres est survolé alors qu’il était annoncé comme l’élément central du roman. To all the boys reste cependant très agréable, avec des personnages plausibles et beaucoup de douceur. Il arrache des sourires, des pouffements et quand on en ressort, la vie semble un peu plus rose. Il mérite que l’on s’y attarde !

Et pour ceux qui ne lisent pas en VO, To all the boys I’ve loved before a apparemment été acheté par Panini Books. Il ne reste donc plus qu’à attendre l’annonce d’une date de sortie. De mon côté, je me ruerais sur PS: I still love you, le deuxième et dernier tome de cette duologie ^^

EDIT : To all the boys I've loved before sortira en France le 11 février 2015 sous le titre LES AMOURS DE LARA JANE T.1 - À TOUS LES GARÇONS QUE J'AI AIMÉS.

 

To all the boys I've loved before ~ Jenny Han
Simon & Schuster (avril 2014), 368 pages, 7€78