L’invention de Hugo Cabret
... un roman en mots et en images
 

Hugo Cabret "Ne tournez pas la page trop vite ! Imaginez d'abord que vous êtes assis dans le noir, comme au cinéma avant le début d’un film..."


Paris, 1931.
Hugo Cabret vit caché dans les recoins d'une gare. Orphelin, son rôle est de s’assurer à la place de son oncle que toutes les horloges sont à l’heure. Personne ne doit jamais le voir, ni même le remarquer, sous peine de grands dangers. Mais Hugo a un autre secret : le soir, une fois sa journée de travail terminée, il répare l’étrange automate que son père n’a pas eu le temps d’achever, avant sa mort. Et pour cela, il lui faut des pièces. Tout bascule, quand Hugo essaye de voler quelques pièces d’automate à un marchand de jouet…

Un automate cassé, un mystérieux dessin, un marchand de jouet et un petit voleur, L’invention de Hugo Cabret est un roman propice à l’émerveillement ! En plus de son histoire, authentique et touchante, le principal intérêt de Hugo Cabret réside dans son caractère hybride. Raconté en mots et en images, le roman de Brian Selznick est à mi-chemin entre un roman et un livre illustré. Ici, les dessins n’illustrent pas l’histoire, ils la créent et font parti intégrante de celle-ci. C’est ce qui rend l’œuvre de Brian Selznick très cinématographique.

Sous fond de conte de Noël, ce roman en deux parties se lit très vite, et pour cause, puisque le livre est composé de 158 superbes illustrations. Si le texte montre l'action, les dessins complètent celui ci, en faisant office de description. L’invention de Hugo Cabret charmera petits et grands lecteurs : il encouragera les plus jeunes à lire un "pavé" de cinq cent pages et fascinera aussi les plus grands, de par la dextérité de conteur de l’auteur, qui arriver à mêler diffèrents genres avec brio.

Images Hugo

Brian Selznick a su exploiter ses talents pour faire de son roman une œuvre unique, un conte hivernal, mystérieux et magique, mêlant aux rêves une réflexion sur les débuts du cinéma. Mêlant textes, images, croquis et photographies, L'invention de Hugo Cabret ne laissera pas de marbre les amateurs de belles histoires et de belles illustrations. Brian Selznick est assurément un auteur/illustrateur de talent, qui mérite d'être connu.

Aucune surprise, donc, à ce que ce roman, aussi magnifique qu’unique, ait été porté au cinéma par le grand Martin Scorsese, qui rendent ainsi tous deux hommage au grand George Méliès, pionnier du cinéma français.

L'invention de Hugo Cabret ~ Brian Selznick
Bayard Jeunesse (octobre 2008), 533 pages, 17€90

PS : Une édition non-collector est elle aussi disponible chez Bayard Jeunesse, pour la modique somme de 12€90. En effet, Hugo Cabret a été réédité à l'occasion de la sortie du film.