Promise
Un début prometteur

Promise2Alliant un style poétique à une réflexion sur le libre-arbitre, le premier roman d'Ally Condie, Promise, est le premier tome d’une trilogie qui s’annonce passionnante.

Dans le monde où vit Cassia, toute notion de chance ou de choix est bannie. Rien n’est laissé au hasard : ce que vous mangez, le métier que vous exercerez plus tard, ni même le moment de votre mort. Votre vie entière est programmée à l’avance par la société selon un système complexe de classement et de probabilités. Il n’est donc pas étonnant que ceux qui sont à leur tête, les Officiels, organisent aussi les mariages selon des critères de compatibilité, pour éviter toute union malheureuse.

Cassia a dix-sept ans et c’est le moment pour elle de découvrir qui sera son Promis (celui qui deviendra son époux). Aussi, quand la société lui présente Xander, son ami de toujours, comme étant celui qui partagera sa vie, la jeune fille est on ne peut plus convaincue du bien fondé du système des Officiels et de la justesse de leurs choix… Jusqu’à ce que Cassia consulte le fichier numérique consacré à son Promis et y découvre un tout autre jeune visage que celui de Xander. Cette simple image suffit à instaurer le doute dans son esprit : qui est son véritable Promis ? S’agit-il réellement d’une simple erreur, alors que la société n’est jamais sensée en commettre ?

Popularisé par le fameux 1984 de George Orwell, dépeignant un monde terrifiant dans lequel toute émancipation individuelle semble impossible, la Dystopie est un genre qui a le vent en poupe en ce début d’année. Avec un univers qui n’est pas sans rappeler Delirium, ou encore Hunger Games, Promise se démarque pourtant des autres sur de nombreux points.

Promise, comme l’a expliqué son auteur dans une interview, ne donne pas dans le spectaculaire ou les coups d’éclats. Ce livre a plutôt des airs de roman initiatique avec une héroïne qui est à la recherche du bonheur. A partir de petits évènements de la vie quotidienne, Promise montre l’émergence de la rébellion intérieure de Cassia. D’abord docile et convaincue de l’utilité des Officiels, elle en vient à se rebeller contre la vie qu’elle menait et au futur qu’elle désirait.

Le lecteur s’attache facilement aux personnages, notamment à Xander, souriant et à l’écoute, mais aussi à Ky, l’autre Promis de Cassia, qui émeut le lecteur par son passé sombre. Ici, point de manichéisme, puisque la société, malgré ses imperfections, ne se trouve pas pour autant fustigée. L’auteur laisse au lecteur le loisir de se faire son opinion sur ce qui est le mieux ou non (une société qui contrôle tout ou la liberté de choix, qui peut mener aux erreurs). Car au même titre que Cassia, le lecteur devra trancher.

La narration est pleine de poésie, l’intrigue, plus introspective. On se laisse facilement emporter par la plume d’Ally Condie. La finesse de la réflexion qu’elle propose à ses lecteurs fait toute son originalité.

Même si la fin du premier tome laisse présager qu’il y aura davantage d’action dans les tomes à venir, il n’y a pas forcement besoin de rebondissements pour surprendre les lecteurs et Allie Condie l’a parfaitement compris en évitant les écueils du genre ou les faux semblants. Promise est donc un roman qui prend le risque de décevoir les amateurs de suspense, mais qui saura combler les lecteurs appréciant la réflexion. Ce roman est comme une bouffée d’air frais dans une mêlée de dystopies sombres et oppressantes.

La suite de ce tome prometteur, intitulée Crossed, paraîtra aux USA en novembre prochain. La France, quant à elle, devra attendre début 2012.

Le premier chapitre de Promise est disponible ICI et pour le reste, je vous laisse découvrir le trailer américain :

Je remercie une fois de plus les éditions Gallimard Jeunesse et le blog d'onlitplusfort pour leur partenariat !

Promise ~ Ally Condie
Gallimard Jeunesse (avril 2011), 423 pages, 18€