Le livre de Perle
"Les histoires nous inventent"

Le livre de Perle de Timothée de Fombelle Gallimard Jeunesse coup de coeur

Le livre de Perle est un de ces livres dont on appréhende la lecture : comme pour Nos étoiles contraires, les critiques à son sujet sont dithyrambiques. Rares sont ceux qui ne l’ont pas apprécié et le fait que Timothée de Fombelle reçoive une Pépite pour son écriture n’aura fait que relever la barre de mes attentes. J’ai hésité, hésité, et le temps d’une lecture de l’auteur à Montreuil, je me suis définitivement laissé convaincre.

Il était une fois un prince déchu de son statut, exilé dans un monde où l’on ne croit pas aux contes de fées… Il était une fois un jeune homme qui tente de survivre alors que la seconde Guerre Mondiale fait rage au dehors… Il était une fois un adulte qui tente de démêler les mystères de son enfance... Trois récits imbriqués, trois protagonistes (et une fée) dont la vie est liée, sans le savoir.

Qu’on se le dise, Le livre de Perle est un véritable OVNI littéraire : c’est l’histoire d’une histoire qui traverse les époques et les mondes pour rendre les histoires d’amour immortelles. Timothée de Fombelle y brouille les frontières entre réalité et fiction, et tente de réconcilier l’Histoire "avec sa grande Hache" (comme disait Perec) et le Merveilleux... comme si Cheval de guerre rencontrait le film Il était une fois (oui, vous avez bien lu).

La plume de Timothée de Fombelle transcende tout cet onirisme : par la seule force de son talent, l’auteur parvient à nous dépeindre une Europe en guerre aux allures de conte de fées. Son style est visuel, lumineux… Je suis tombée amoureuse de sa façon d’employer les mots. Les rires se mêlent aux larmes, et sous la plume de l’auteur, la nostalgie devient heureuse.

Pourtant, Le livre de Perle n’est pas un roman que je conseillerais à tout le monde : son début pourra en déstabiliser plus d’un par manque de contextualisation. L’intrigue n’est pas linéaire, les points de vue se mêlent et l’avancée se fait à tâtons. Aussi, ce morcèlement de l’action est à double tranchant : il ajoute du suspense mais peut également perdre son lecteur par la complexité qu’il entraîne. Les chassés-croisés se succèdent mais l’Amour demeure. Et moi qui n’aime pas la guimauve (autant l’aliment que cette sentimentalité écœurante que l’on trouve parfois en fiction), l’auteur a su me captiver, m’émouvoir, me faire lire jusqu’à ce que j’en tombe de sommeil.

Grands lecteurs et dévoreurs de pages, si vous n’avez pas peur d’être dépaysé autant par la forme que par le sujet, je vous recommande donc très fortement de tenter l’aventure. Pour ma part, cette lecture m'a donné envie de me pencher sur les œuvres précédentes de l'auteur, en attendant un futur roman.

Le livre de Perle ~ Timothée de Fombelle
Gallimard jeunesse (novembre 2014), 304 pages, 16€