Alchimia (tome 01)
romance, poésie & alchimie

Alchimia Samantha Bailly Miya tome 01 Pika édition shôjo

Après les albums (Kotori, La princesse au bol enchantés) et les romans (Les stagiaires, Nos âmes jumelles), Samantha Bailly se lance dans la scénarisation de bandes dessinées en compagnie de son amie de longue date : Miya (Vis-à-vis). Il y a quelques années, Miya et Samantha Bailly avaient pour dessein d’adapter en BD le roman de Samantha Bailly : Souvenirs Perdus. Ce projet n’avait pas abouti mais quelques planches préparatoires avaient été présentées et m’avaient donné envie de voir ces deux auteurs collaborer encore. C’est maintenant chose faite avec Alchimia, leur nouveau projet commun !

Saë, seize ans, est une alchimiste de mots : elle immortalise la mémoire de son peuple. Elle navigue de villes en villes, à bord d’un bateau abritant plusieurs alchimistes. Quand la guerre éclate entre les royaumes d’Alchimia et d’Ifen, toute la vie de Saë se retrouve chamboulée. Elle doit fuir pour survivre… Mais si les Ifeniens veulent la mort de tous les Alchimistes, pourquoi ce soldat d’Ifen a-t-il sauvé Saë ?

Alchimia a tout du Global Manga. Écrite par deux auteures françaises, cette série reprend les codes visuels et narratifs du shôjo de fantasy : un sens de lecture japonais, un découpage semblable, quelques combats, une Saë courageuse et volontaire, une forte mise en avant des émotions… et surtout, deux beaux garçons qui gravitent autour de l’héroïne ! Entre le mystérieux Idan et le fougueux Ethiel, le cœur de notre héroïne a de quoi balancer.

Alchimia Samantha Bailly Miya tome 01 Pika édition shôjo scan02

Alors certes, le triangle amoureux qui se profile ne révolutionnera pas le genre mais ce qui fait tout l’attrait d’Alchimia, c’est son univers. Complexe et romantique, on y plonge avec aisance. On reconnaît bien là la plume de Samantha Bailly : lyrique et pétillante de bonne humeur ! La conception poétique de l’alchimie fait rêver mais bien vite, cette magie bienfaitrice se heurte à la cruauté du conflit qui oppose Alchimistes et Ifeniens. A travers cette guerre, les deux auteures abordent des sujets qui, hélas, peuvent faire écho à notre réalité : la spirale infernale de la haine qu'entraîne la guerre, les différences culturelles et l'incompréhension entre deux peuples, la crainte et le mépris qu'inspirent parfois les peuplades nomades…

Alchimia Samantha Bailly Miya tome 01 Pika édition shôjo scan01

Côté graphismes, les pages couleurs sont de toute beauté. Le style de Miya, charmant, apporte une fantaisie agréable à l’univers des alchimistes. On regrette cependant la différence de détails d’une planche à l’autre : certaines sont superbement travaillées alors que d’autres, en comparaison, pourront paraître plus statiques, ce qui rend l’ensemble inégal. J’ai également eu du mal avec Idan dont les expressions faciales changent du tout au tout d’un plan à l’autre, selon son caractère du moment (un personnage insaisissable jusqu’à son chara design ?). Mais dans l’ensemble, les émotions des personnages sont communicatives.

Vous l’aurez donc compris, Alchimia a été une belle lecture. Dans la lignée d’un Yona princesse de l’aube ou d’un Fushigi Yugi, Alchimia prouve que les auteurs français peuvent parfois aussi bien faire que leurs homologues nippons ! Et si la romance qui se profile, classique, peut donner une impression de déjà-vu, l’univers développé dans ce global manga est quant à lui des plus séduisants. Sans parler de cette fin en cliffhanger, redoutable, qui fait que l’on veut forcément lire le prochain tome ! Reste maintenant à connaître la date de sortie de celui-ci... bientôt ?

Alchimia (tome 01) ~ Miya & Samantha Bailly
Pika édition (octobre 2016), 196 pages, 7€50