Love whispers, even in the rusted night
violences conjugales & douceur d'aimer

Love whispers even in the rusted night Ogeretsu Tanaka Taifu Comics Yaoi one shot

Amis au collège mais séparés au lycée, Mayama et Yumi se retrouvent par hasard sur le lieu de travail de Yumi. Si Mayama termine ses études, Yumi, lui, partage sa vie entre ses petits boulots et Kan, son petit ami. Malgré toutes ces années passées, les deux jeunes hommes sont attirés l’un vers l’autre... Mais derrière son joli sourire, Yumi cache un lourd secret… Mayama saura-t-il venir en aide à Yumi, avant qu'il ne soit trop tard ?

Première œuvre de Ogeretsu Tanaka parue en France, Love whispers m’avait intrigué par sa couverture : toute en simplicité, elle laissait transparaitre une vive émotion. Mais après lecture, qu’en est-il ?

Comment faire quand un amour de jeunesse resurgit dans votre vie ? Beaucoup de choses ont changé et pourtant… Serait-il déjà trop tard ? Les sentiments sont-ils immuables ? Telles sont les questions que pose Love whispers. C’est une atmosphère aigre douce qui plane au-dessus de nos héros, hormis dans le dernier chapitre purement fan-service. La mangaka parvient à nous captiver en dépeignant l’évolution de la relation entre Yumi et Mayama. C’est tout en nuance, attendrissant, drôle, simple et compliqué à la fois… tant et si bien qu’on se laisse porter, page après page.

Par contre, comme dans de nombreux one shot, tout va très (trop) vite : l’intrigue file à toute allure, sans que les lecteurs puissent prendre le temps de voir les évènements se développer… Difficile, donc, d’aborder un sujet aussi complexe que celui des violences conjugales en à peine deux cents pages ! Pour autant, Ogeretsu Tanaka s’en sort relativement bien. Certes, les personnages secondaires font de la figuration, les thèmes sont parfois survolés et des facilités scénaristiques sont présentes mais Love whispers sort du lot par le choix de sa thématique.

Côté graphismes, Ogeretsu Tanaka détaille tout particulièrement les visages de ses personnages et leur confère une expressivité qui pourra perturber des lecteurs habitués à des œuvres plus lisses. L’émotion prime sur la beauté, ce qui donne à Love whispers un caractère aussi doux que brut.

Si vous cherchez un yaoï qui n'a pas peur d'aborder des sujets profonds (sans mauvais jeu de mot ohohoh), laissez-vous tenter par Love whispers, even in the rusted night. Cette lecture agréable est à conseiller à ceux qui se lassent des œuvres dans lesquelles le sexe prime sur les sentiments.

Love whispers even in the rusted night Ogeretsu Tanaka Taifu Comics Yaoi one shot scan 01

Love whispers, even in the rusted night‏ ~ Ogeretsu Tanaka
Taifu Comics (juillet 2016), 200 pages, 8€99