Will & Will

« NON. Non non ! Je n’ai pas envie de te sauter. Je t’aime d’amour, voilà tout. Depuis quand est-ce que tout se résume à qui on a envie de sauter ? […] Je veux dire, merde ! On s’en fout, du sexe, non ?! Les gens se comportent comme si c’était l’activité la plus importante de la vie… mais c’est des conneries. Comment nos intelligences humaines pourraient-elles tourner uniquement autour d’un truc que même les limaces font entre elles ? »

Will & WillDans la vie de Will Grayson, deux règles sont souveraines : la première est de ne jamais s’investir, la seconde, de toujours la fermer. Un soir, il sympathise avec une jeune fille amusante et intelligente, bref, pas du tout son type, car s’intéresser à la jolie Jane remettrait automatiquement ces deux règles en péril. Surtout que Will ne croit pas en l’Amour avec un grand A, mais c’est sans compter l’intervention dans toute cette histoire de son meilleur ami, le très corpulent et très gay (gay dans les deux sens du terme) Tiny Cooper, qui croit tellement en l’Amour avec un grand A qu’il tombe amoureux d’un nouveau garçon tous les deux jours…

De l’autre côté de Chicago, rien ne va plus pour un tout autre Will Grayson, qui se remet difficilement d’une déception amoureuse. Comment faire confiance à nouveau, quand quelqu'un qui vous est cher vous a menti ? Deux Will Grayson, deux vies différentes, et pourtant, un soir, leurs chemins se croisent, et leurs vies s’en trouvent totalement chamboulées.

A la croisée des chemins... 

Récit acidulé, dont les points de vus alternent entre les deux Will Grayson, Will & Will est une histoire sur le thème de la tolérance et de l'amour. Du haut de leurs seize ans, les deux Will semblent déjà désabusés. Ils ont tendance à se réfugier derrière un cynisme de facade dès qu'il s'agit d'autrui. L’amour et leurs réflexions à ce sujet sont parfois extrêmement fines, ou parfois extrêmement drôles. Les personnages sont plein d’humour, tant et si bien qu’on devine sans peine que les deux auteurs, David Levithan & John Green, partagent la même complicité que leurs personnages dans la vraie vie (comme nous le laisse imaginer la partie remerciement, à la fin du roman). En compagnie des deux Will Grayson, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Mais plus encore que d’histoires sentimentales, Will & Will parle de l'amour au sens large, comme d'amitié, d'ados en quête d’identité, dans un monde qu’ils ne comprennent pas et qui ne les comprend pas. Les relations entre les personnages sont complexes mais relativement authentiques, même si, entre nous, le personnage de Tiny Cooper m’a semblé terriblement caricatural... mais ce n’est pas pour autant qu’il n’en reste pas attachant : Tiny Cooper, c’est un peu une allégorie bizarre de l’amour, une sorte de Cupidon obèse, gay, qui joue au football américain (si si)

Autre ombre de cette merveilleuse lecture : la fin. Très jolie en soi, certes, elle ne m’a pas totalement convaincue, pour ne pas dire qu’elle laisse un sentiment d’inachevé, dans les dernières lignes.

On passe néanmoins un agréable moment en compagnie des deux Will. Ode à l’amour et à l’amitié, à la tolérance et à l’exubérance, Will & Will est donc une lecture dynamique dans laquelle on se laisse entraîner sans peine. On rit énormément, mais on réfléchit aussi beaucoup, au contact des personnages créés par les deux auteurs : et si, nous aussi, on faisait semblant d'être blasés par l’amour alors qu'au fond, il suffit juste d'y croire un peu pour que ça marche ?

Will & Will ~ David Levithan & John Green
Gallimard Jeunesse (mars 2011), 378 pages, 13€