05 bonnes raisons de découvrir...
Bienvenue au Club

Profil du lecteur type :
Vous en avez assez des amours entre lycéens, des couples clichés qui se tournent autour pendant trente tomes avant d’enfin oser s’avouer leurs sentiments ? Vous cherchez un shôjo contemporain, frais, barré mais pas trop ? Pas de souci, voici comment, en cinq points, Bienvenue au Club est le shôjo qu’il vous faut découvrir !

Bienvenue au club, tome 06 Akata shôjo

1) De l'amour, oui, mais exit les stéréotypes !
Amour, amitié, affection… Toutes les formes d’amour sont abordées dans Bienvenue au Club. On notera d’ailleurs comme bon point que notre héroïne avoue assez rapidement ses sentiments à l’élu de son cœur… et sa réponse est pour le moins atypique ! Cependant, Nikki Asada n’hésite pas à s’écarter des amours de son personnage principal pour dépeindre d’autres idylles. On surfe ainsi de personnages en personnages, d’histoires d’amour en histoires d’amour.

Bienvenue au club, tome 07 Akata shôjo2) Des personnages attachants
N’essayez même pas : impossible de détester les personnages de Bienvenue au Club ! Même la peste du lycée ou le beau gosse manipulateur finiront par vous sembler attachants… Justement parce qu’ils sont plus que de simples stéréotypes. L’otaku n’est pas qu’un otaku, le travesti n’est pas d’une extravagance folle… Les héros de Bienvenue au Club sonnent vrais, sans manichéisme.

3) Des situations cocassesBienvenue au club, tome 08 Akata shôjo
Ce qui fait la force de Bienvenue au Club, c’est surtout son humour, frais et léger, distillé au fil des pages. Les situations cocasses dans lesquelles se retrouvent les personnages font régulièrement sourire et sont amenées avec naturel. La série enchaîne les gags sans s’essouffler, propose des schémas narratifs qui sortent de l’ordinaire.

Bienvenue au club, tome 09 Akata shôjo4) Une grande justesse
Si Bienvenue au Club est drôle, la série sait aussi se montrer sérieuse et aborder des thèmes tels que l’amour à sens unique, les liens entre l’attirance physique et l’amour psychique, la difficulté d’être amis d’enfance, l’amour réel et l’amour d’un personnage de fiction… Une multitude d’émotions se bousculent dans ce shôjo qui sait se montrer profond sans être pesant.

5) Un shôjo pour tous
Bienvenue au club, tome 10 Akata shôjoPas de petites fleurs, de paillettes ou de situations niaises, ou s’il y en a, tout est contrebalancé par l’humour rationaliste de nos héros. Bienvenue au Club s’adresse à un public pas forcément féminin, comme en témoignent ses graphismes, neutres quand on les compare à d’autres styles de shôjo. Bienvenue au Club n’est pas niais, il ne prend pas son lecteur pour un imbécile et ça fait du bien !

J’espère avoir su vous convaincre de donner une chance à Bienvenue au Club. J’ajouterais en raison bonus les couvertures de la série : elles varient d’un tome à l’autre, selon l’ambiance. Pour des chroniques plus détaillés sur les premiers volumes, je vous renvoie ICI et ICI !

Bienvenue au Club ~ Nikki Asada
Editions Akata (série en cours au Japon, 10 tomes en français)