Crystal Girls (tome 01)
Magical Girl, Idol & réseaux sociaux

Crystal Girls tome 01 de Shiyu Takaoka chez Pika shôjo Kodomo

Dans un futur proche, les réseaux sociaux se développent et deviennent de plus en plus immersifs : grâce à leurs pierres de naissance, les adolescents se réunissent désormais dans la "BOX", où ils exécutent ensemble des "logical steps". Le jour où Cocolo brave l’interdiction parentale et se connecte à la "BOX", un mystérieux virus s’abat sur ce monde virtuel et retient prisonniers tous les utilisateurs… Cocolo parviendra-t-elle à rejoindre le monde réel ?

Une couverture aux tons arc-en-ciel légèrement bling bling, une héroïne aux grands yeux et au costume à frou-frou… si vous en doutiez encore, bienvenue dans l’univers des Magical Girls ! Alors oui, il faut vraiment aimer les planches surchargées, tramées à outrance, et les héroïnes kawaii mais l’ensemble se révèle sympathique à lire.

Crystal Girls s’inscrit dans la longue lignée des séries de Magical Girl. Par certains aspects, ce shôjo rappelle des séries comme Card Captor Sakura (pour le contexte) ou Magical Dorémi (dans son dynamisme et son rapport avec la musique). L’univers n’en reste pas moins moderne, mêlant virtuel et réseaux sociaux. Les pierres précieuses, les petites mascottes en forme de lapin et les combats qui s’apparentent à des chorégraphies d’Idol, tout est fait pour ravir les yeux des plus jeunes. Les mangakas avouent d’ailleurs s’être inspirées d’une membre des AKB48 pour créer leur Cocolo, ce qui renforce ce rapport déjà très fort entre l’univers virtuel et les Idol. Du coup, c’est presque dommage que ce manga n’ait pas été plutôt un animé car les mouvements de danse auraient été plus faciles à visualiser.

Crystal Girls tome 01 de Shiyu Takaoka chez Pika shôjo Kodomo scan 01

Côté personnages, l’ensemble reste plutôt classique : l’héroïne maladroite mais pleine de vie, le meilleur ami protecteur, le mystérieux inconnu, le bishonen ténébreux… les stéréotypes sont bien présents mais sans qu’on ait envie de lever les yeux au ciel toutes les deux pages.

Avec son monde virtuel, Crystal Girls est un shôjo attrayant pour un jeune public. Le duo Shiyu Takaoka fait tout pour ravir le cœur des lectrices branchées et l’ensemble marche plutôt bien. Girly à outrance et (très) dynamique, ce premier tome de Crystal Girls est donc une bonne surprise : bourré d’énergie positive (allergiques aux ambiances Bisounours, s’abstenir !), ce shôjo est surtout à conseiller aux lectrices de 8-10 ans adeptes de strass et de paillettes.

 

Crystal Girls (tome 01) ~ Shiyu Takaoka
Pika édition (novembre 2015), 192 pages, 6€95