Viridis
Colors of the Wind

Fanzine - Viridis Bory Studio Scythe

En 2013, Bory sortait (en duo avec Alix) Du Printemps à l’Hiver, un artbook qui présentait un monde où évoluent des dragons humanisés. Peu de temps après, Chant d’Automne sortait et approfondissait cet univers. Cette année, Bory continue à explorer le monde des Saisons.

Le royaume des Dragons est un monde dans lequel cohabitent humains et dragons sous forme humaine. Mais il existe des dragons qui naissent humains, avant que la magie des saisons n’éveille leur véritable nature… Dragon d’Automne, Rapace se voit obligé d’enquêter sur de mystérieux tableaux qui exhalent la magie des saisons, des tableaux très certainement peints par un dragon qui se languit des siens. Sa mission : trouver le peintre et le conduire jusqu’à sa saison.

Après Le caveau des onze cygnes et son prince cruel, Bory s’attaque à un nouvel univers. Avec Chant d’Automne et Viridis, on ne s’éloigne cependant pas énormément de l’univers des contes de fées dans la mesure où il se dégage de ces deux œuvres un onirisme prononcé.

Si Chant d’Automne restait classique dans sa construction et son utilisation des couleurs, Viridis est quant à lui une vraie débauche de couleurs : chaque scène possède une palette de couleurs qui lui est propre, comme un tableau dont les nuances changeraient selon les lieux et les ambiances. Magnifique !

Fanzine - Viridis Bory Studio Scythe extrait scan

Pour autant, Bory ne délaisse pas l’humour qui fait tout le sel de son one-shot. En guise de duo comique, on retrouve deux personnages déjà présentés dans Chant d’Automne (même si j’avoue à ma grande honte n’avoir remarqué que plus tard qu’il s’agissait d’eux. J’avais lu Chant d’Automne à sa sortie… et ça commençait à dater dans ma mémoire ^^’). J’ai surtout aimé le "couple" Thyene / Hesperia (mon personnage favori de ce tome) : cette légère touche de shounen aï est plaisante pour les amateurs du genre.

Cependant, la mythologie que nous présente Bory dans Viridis reste (très) complexe et un lecteur qui ne connaîtrait rien de cet univers pourrait avoir un peu de mal à tout appréhender en débutant par Viridis, tant l’histoire foisonne de références et de personnages. Ainsi, pour une meilleure approche, mieux vaut se familiariser avec l’univers en amont et lire Chant d’Automne… et Du Printemps à l’Hiver qui présente les personnages un à un.

Des graphismes léchés, une belle maîtrise des couleurs… Viridis a été une lecture agréable. Si au premier coup d’œil l’univers peut s’avérer hermétique, le lecteur prend ses marques petit à petit et se laisse subjuguer par le sublime trait de crayon de Bory (je vous avais déjà dit que j’étais fan de son style lol ?). Et pour ceux qui hésiteraient ou seraient gênés par le shounen aï présent dans cette œuvre, je vous invite très fortement à acquérir Oneiros, un artbook de Bory qui vous fera obligatoirement tomber sous le charme <3

Fanzine Oneiros Bory Japan Expo 2014

• pour commander Viridis (ou autres), cliquez ici
• pour découvrir la page Deviantart de Bory, c'est par !

Viridis ~ Bory
Studio Scythe (juillet 2015), 56 pages, 10€