Sword Art Online
001 Aincrad

Sword Art Online Aincrad Reiki Kawahara ABEC Ofelbe éditions light novel

Lorsque Sword Art Online est lancé, le premier VRMMORPG qui propose une immersion complète grâce à un système de réalité virtuelle, des milliers de joueurs s’y donnent rendez-vous. Mais l’immersion devient un peu trop complète quand les joueurs en ligne découvrent qu’il leur sera impossible de se déconnecter avant d’avoir terminé les cent niveaux que comporte SAO : un Game Over dans le jeu signifie la mort dans la vraie vie.

Kirito fait partie de ces joueurs piégés à l’intérieur de SAO. Il accumule les combats afin de sortir au plus vite. Mais plus les niveaux grimpent, plus la tâche devient ardue et ce joueur solo pourrait bien devoir coopérer avec d’autres…

Sword Art Online est une franchise dont j’avais déjà entendu énormément de bien : mon frère, grand fan, m’avait déjà vivement conseillé l’animé et les avis élogieux sur le Light Novel m’ont encore plus encouragé à le découvrir. Après Spice & Wolf, j’ai donc tenté l’aventure SAO… et je n’ai pas été déçue du voyage ! (pour en savoir plus sur le genre des Light Novel...)

En lisant Sword Art Online, je me suis souvenue du temps où je jouais à des MMORPG : les donjons, les combats, les amis, les guildes, les familiers, les différences de niveaux, l’entraide et les prises de becs entre joueurs… Vous retrouverez tous ces aspects dans SAO. À la façon dont Reiki Kawahara nous dépeint son univers, on devine qu’il a lui-même beaucoup pratiqué ces jeux en ligne. Les galères de Kirito et de ses amis font ainsi écho à celles que l’on peut rencontrer dans tout bon MMO. Et si vous n’avez jamais joué en ligne à des RPG, rassurez-vous : tout est très bien expliqué de sorte à ce que vous ne serez pas pour autant perdus. Pour plus de compréhension, un lexique se trouve même à la fin du roman, afin d’expliciter le vocabulaire propre à l’univers. Par contre, il aurait peut être été intéressant de signaler dès le départ la présence du lexique parce que je l’ai découvert par hasard, à la toute fin de mon aventure.

Sword Art Online Aincrad Reiki Kawahara ABEC Ofelbe éditions light novel scan 01

Attention cependant, comme les tomes français regroupent deux Light Novel japonais, vous pourriez être surpris – voir déçu – en entamant la deuxième partie du roman. En effet, la deuxième partie de SAO n’est pas la suite de la première mais une série d’histoires indépendantes qui mettent en scène des personnages que croise Kirito. Pour filer la métaphore du RPG, dans cette deuxième partie on quitte l’intrigue principale pour découvrir des quêtes annexes. Cela peut s’avérer frustrant vu comment se termine la première partie du tome mais si on oublie cette légère déconvenue, cette partie permet aux lecteurs d’approfondir leurs connaissances sur l’univers et les personnages. Pour mieux nous représenter ces derniers, les illustrations d’Abec parsèment et égayent le texte. Elles sont agréables à l’œil et permettent de mieux nous représenter certains personnages. En effet, l’auteur privilégie souvent l’action à la description, ce qui nous permet d’enchaîner les péripéties sans nous ennuyer.

Sword Art Online est donc un roman qui devrait plaire à tous les fans de MMO mais pas que ! Avec SAO, Reiki Kawahara propose un univers intéressant qu’il développe avec soin et cohérence. Les personnages sont peut être un peu plus stéréotypés mais n’en restent pas moins attachants.

Si vous voulez découvrir les Light Novel japonais, Sword Art Online est le roman parfait pour débuter car il vous sera impossible de vous déconnecter avant la dernière page ! Pour ma part, j’attends le deuxième tome avec beaucoup d’impatience… et croise les doigts pour avoir la chance de rencontrer les auteurs qui seront présents à cette Japan Expo 2015 ! (plus d'infos sur leur venue par ICI)

Sword Art Online #001 Aincrad ~ Reiki Kawahara & Abec
éditions Ofelbe (mars 2015), 512 pages, 19€90