Et je danse, aussi
Conte électronique

Et je danse, aussi Anne-Laure Bondoux & Jean-Claude Mourlevat Fleuve éditions

Quand Pierre-Marie, auteur renommé, trouve dans sa boîte aux lettres un énorme paquet, il pense immédiatement à un de ces jeunes auteurs avides de succès : on lui a (encore !) envoyé un manuscrit ! C’est ainsi qu’il prend contact avec Adeline Parmelan… qui lui annonce que le paquet contient autre chose qu’un roman. De cet échange découle bientôt une correspondance assidue où chacun se livre à l’autre. Mais le paquet, il faudra bien l’ouvrir. Et lorsque ce sera fait, que restera-t-il de la complicité naissante qui lie Pierre-Marie à Adeline ?

Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux sont deux figures majeures de la littérature de jeunesse. Aussi, il est surprenant de les retrouver pour leur première collaboration dans un tout autre genre : celui de la fiction "adulte".

Avec Et je danse, aussi, ne vous attendez pas à lire un roman jeunesse même si c’est le domaine de prédilections de ces deux auteurs : le personnage principal a soixante ans et possède des considérations qui vont de paire avec son âge – sans tomber dans le cliché, fort heureusement. En réalité, les héros de Et je danse, aussi, priment par leur humanité. Les lettres qu’échangent Pierre-Marie et Adeline s’allongent peu à peu et nait sous leurs claviers une correspondance tendre et franche (saupoudrés de petits mensonges par-ci par-là), malicieuse à ses heures. Et puis les mails délaissent la légèreté et prennent des intonations de tragédie familiale ; le quotidien magnifié par la correspondance se teinte de mystère et pose la question de l’identité. Le jeu des doubles discours (selon les destinataires des mails) n’en est alors que plus savoureux. J’ai notamment beaucoup apprécié les échanges entre Pierre-Marie et son meilleur ami.

Même si on reconnaît parfois la griffe des deux auteurs, leur style est un peu différent, plus ancré dans le réel mais loin d’être dépourvu de poésie. L’échange de mails entre Pierre-Marie et ses proches est recueilli dans ce roman. C’est très bien écrit mais le cadre contemporain se fait moins enchanteur qu’à l’accoutumée. La traversée du désert, la solitude, les doutes amoureux et l’espoir sont tant de thématiques abordées avec finesse : Et je danse, aussi, c’est une histoire de reconstruction, peuplée de héros ordinaires, un roman qui encourage à reconnaître les petits bonheurs qui composent le quotidien. C’est une lecture qui arrive pile au bon moment pour moi, avec son message positif : même dans les moments les plus désespérés, on a toujours droit à une seconde chance, un tout petit rien peut se changer en espoir. Aussi, si vous êtes adeptes de romans épistolaires un peu farfelus mais bourrés de joie de vivre, je vous conseille de vous lancer dans la danse !

Mille mercis à fleuve éditions pour leur confiance et cette très belle lecture Et je danse, aussi sortira en librairie le 12 mars prochain !

Et je danse, aussi ~ Anne-Laure Bondoux & Jean-Claude Mourlevat
fleuve éditions (mars 2015), 304 pages, 18€90