TFIOS à Amsterdam
Sur les traces de Nos étoiles contraires

Après Volterra et ses pentes escarpées, le périple dans les terres à mi-chemin entre réalité et fiction continue !

Amsterdam Okay Okay

Sans Nos étoiles contraires, peut être qu’Amsterdam ne m’aurait jamais intrigué. Certes, il est question des Pays-Bas dans le très bon Pour un jour avec toi de Gayle Forman mais cette lecture ne m’avait pas poussé à m’intéresser à la "Venise du Nord". Cette appellation s’applique d’ailleurs davantage à Amsterdam qu’à Bruges. J’y ai retrouvé la même ambiance : des rues sinueuses, une multitude de canaux, des bateaux à la place des bus, sans parler de cette absence presque totale de voitures… Magnifique.

Imprégnées de l’œuvre de John Green, Pascaline et moi avons donc planifié un voyage pour partir à la découverte de cette belle ville. Fangirl un jour, fangirl toujours ?

Pour paraphraser un peu Augustus, Amsterdam est une métaphore. John Green y est sans y être, au détour des librairies mais surtout au fameux banc de Leidsegracht. Là où a été tourné le film, de nombreux fans s’improvisent chasseurs de trésors. Munis d’un plan et de leur amour démesuré pour les romans de John Green, ils partent à la recherche de ce lieu. D’un simple banc - ou pas. Ce banc, est le symbole de Nos étoiles contraires, c’est là que des personnes venues de tous horizons s’arrêtent pour graver dans le bois des messages d’amour, leur reconnaissance à l’auteur pour cette "petite infinité" qu’il leur a offert – pour ce roman qui les a bouleversé au point d’entreprendre un si long voyage. Comme quoi, un banc n’est pas qu’un banc.

TFIOS Trip2

Vous pouvez lire le ressenti de Pascaline sur son blog. Pour ma part, je peine encore à mettre des mots sur ce voyage dans la ville de Hazel et Gus. Le mieux, c’est encore de vous proposer notre périple dans une vidéo, onze minutes de notre petite infinité.

Bon visionnage !