Struck
journal d’un cynique qui s’assume

struck-chris-colfer-lafon

Connu pour son rôle dans Glee, Chris Colfer s’essaye à l’écriture avec Struck. Le pari a-t-il été réussi ?

Contrairement aux autres adolescents de son âge, Carson Phillips se sait promis à un avenir plein de gloire. Mais pour quitter la petite ville de Clover et intégrer l’université de ses rêves, Carson doit encore réaliser l’impossible : créer un magazine littéraire dans son lycée. Pas facile de motiver ses camarades à écrire de la littérature, surtout quand ceux-ci sont habitués à taper des Twits et des SMS… et qu’en plus, ils vous méprisent. Mais Carson est prêt à tout pour réussir, même à exercer des plus vils chantages.

Au fil des pages du journal intime qu’il tient, Carson nous livre des pans de sa vie au lycée : le dialogue de sourd qu’il entretient avec des adultes paumés voir immatures, les altercations entre lycéens, le sentiment de révolte qui l’habite, le tout enveloppé d’une tonalité cynique.

Avec un style d’écriture plutôt dynamique, le roman foisonne de références ancrées dans l'actualité américaine. Et si certaines blagues peuvent rester obscures pour quelqu’un qui ne connaît pas un minimum l’Histoire d’Amérique, les noms d’Oprah ou de Justin Bieber devraient être familiers aux ados qui liront ce livre.

D’ailleurs, le personnage de Carson rappellera Kurt et son franc-parler (Glee), mais en plus insolent. Il n’hésite pas à dire tout le mal qu’il pense de quelque chose, que ce soit à des professeurs, à des élèves ou même à sa propre mère. Mais Carson n’a pas un mauvais fond. La relation qu’il entretient avec sa grand-mère, la seule personne qui l’encourage quoi qu’il arrive, est des plus attendrissantes. Et à force de faire chanter ses camarades, Carson commence à s’ouvrir aux autres, à chercher à les comprendre. A noter que le journal que crée Carlson est présent à l’intérieur du roman. Chaque bout de texte est le reflet des sentiments du personnage qui l’a écrit. On ressent ainsi leurs joies, leurs angoisses : leurs caractères transparaissent à travers chaque ligne.

Struck n’est peut être pas le roman de l’année mais Chris Colfer a le mérite d’offrir un récit drôle et tendre qui plaira aux adolescents amateurs d'ironie. Loin de sombrer dans le consensuel, l’auteur leur propose même une sorte de mantra pour avancer dans la vie : les êtres humains sont pour la plupart des hypocrites et égoïstes, il faut donc se battre pour être reconnu à sa juste valeur et réaliser ses rêves. Plutôt paradoxale comme morale, mais tellement vraie !

Struck est également sortit en film cette année. Du coup, j’attendrais sa sortie DVD avec impatience ! Merci à Little pour m'avoir donné envie de lire ce roman.

Struck ~ Chris Colfer
Michel Lafon (juin 2013), 350 pages, 15€95