A Monster Calls
“Stories are the wildest things of all. Stories chase and bite and hunt.”

A Monster CallsLes histoires qu’on nous conte sont sauvages. Elles chassent, et blessent aussi parfois. C’est le cas de A Monster Calls, de Patrick Ness. Car si vous pensiez avoir affaire à un conte pour enfants où tout est bien qui finit bien, détrompez-vous.

Depuis que sa mère, atteinte d’un cancer, a commencé son traitement, Conor fait des cauchemars toutes les nuits. Un soir, pourtant, quelques minutes après minuit, un Monstre fait son apparition dans le jardin du petit garçon. Sauf que Conor est bel et bien éveillé. Le Monstre est grand, imposant, il fait peur, mais ce n’est pas un Monstre comme les autres. Il aime les histoires et désire en entendre une de la bouche de Conor. L’histoire la plus dangereuse qui soit : une histoire vraie.

Dès que je l’ai vu, je me suis prise d’affection pour ce livre à la beauté sombre. Sans même l’avoir encore commencé, j’ai su qu’il me plairait, alors que je le feuilletais, à la découverte des illustrations de Jim Kay qui parsèment l’intrigue. Je patientais, jusqu’au jour où je trouverais le temps de m’y plonger. Et quelle lecture !

A Monster Calls2

Dans A Monster Calls, Patrick Ness rend un hommage poignant à son amie et collègue Siobhan Dowd, une talentueuse auteure qui nous a hélas quittés quelques années plus tôt, à la suite d’un cancer. L’auteur de la Voix du Couteau reprend ainsi dans ce livre la dernière histoire imaginée par Siobhan : « elle avait les personnages, le début et quelques pistes. Ce qu’elle n’avait pas, hélas, c’était le temps ».

Mélange de rêves et de réalité, A Monster Calls est un livre gorgé d’amour qui parle du combat qu’est la vie et la reconstruction de soi. Patrick Ness possède un vrai talent pour ce qui est de conter des histoires. Certains passages sont drôles, comme ceux où Conor et le Géant se font face, d’autres sont terriblement émouvants, notamment les échanges entre Conor et sa mère. La plume de Patrick Ness, à la fois poétique et pleine de pudeur, fait qu’on se laisse emporter sans peine dans l’étrange univers du Monstre. A cela s’ajoutent de superbes illustrations : suggestives et toutes en émotions, elles laissent place à l’imagination du lecteur.

Qques minutes avant minuit 01

A Monster Calls est un livre dont la lecture m’a dévasté, un livre qui apprend à ses lecteurs que si les histoires existent, c’est qu’elles ont pour but de faire réfléchir et grandir ceux qui les lisent.  A Monster Calls est un roman éblouissant, teinté de mélancolie, beau et cruel à la fois, et pourtant terriblement optimiste – un livre dont on ne ressort pas indemne.

Je vous le conseille donc grandement, et si vous n’avez pas le courage de vous laissez tenter par la VO, rassurez-vous car A Monster Calls sortira en France le 29 mars prochain, aux éditions Gallimard Jeunesse sous le titre de Quelques minutes après minuit.

Quelques minutes après minuit ~ Patrick Ness + Siobhan Dowd + Jim Kay
Editions Gallimard Jeunesse (mars 2012), 210 pages, 17€

Les + : les illustrations de Jim Kay, une histoire touchante, le style poétique de Patrick Ness
Les - : /
à conseiller à ceux ayant aimé : L'étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman, à ceux qui ont aimé les romans de Siobhan Dowd