A l’unisson
Toi + moi +...

à l'unissonRecueil d'œuvres inachevées, A l’unisson est un yaoi shônen-aï tout doux qui dépeint différentes rencontres amoureuses entre garçons, l’évolution de leurs histoires ou encore des tranches de leur vie quotidienne, toujours avec poésie :

Toi et moi, on se ressemble.
Mais pas physiquement ni au niveau du caractère...
Non, je dirais plutôt par ce que l’on a vécu jusqu’à maintenant. Comment dire...
Notre manière de penser est la même.
C’est pour cela que tu m’aimes et que je t’aime...

Le style graphique de A l’unisson vous dit vaguement quelque chose ? C’est tout à fait normal puisque Yumeka Sumomo est un pseudonyme pris par Mizu Sahara (Un bus passe) lorsqu’elle publiait du yaoi, au début de sa carrière de mangaka.

Certaines nouvelles sont en plusieurs chapitres, d’autres ne font que quelques pages. Les dessins dégagent un sentiment de fragilité. Parfois mélancolique, parfois comique, le style s’adapte aux thèmes abordés par la mangaka.

A l'unisson extrait

Soutenus par la seule force des dessins, A l’unisson est un one-shot qui fait appel à la sensibilité de ses lecteurs. On reprochera cependant le côté brouillon des premières œuvres de la mangaka. On se perd parfois dans la lecture des cases ou on peine à comprendre le développement des différentes intrigues. Je ne sais pas s’il s’agit d’un problème de traduction ou de mise en pages, mais on a parfois du mal à comprendre les tenants et aboutissants de certaines histoires. Yumeka Sumomo l’avoue elle-même dans sa postface : il s’agit d’œuvres avant tout inachevées, écrites en parallèle à ses études.

A l’unisson reste cependant un shônen-aï agréable, aux dessins soignés et aux situations tendres. Plus que soft, il peut être lu par tous, que ce soit par les amatrices de yaoi ou tout simplement les fans de Mizu Sahara curieux de découvrir une autre facette de sa production artistique.

A l'unisson ~ Yumeka Sumomo
Taïfu Comics (février 2012), 192 pages, 8€96

Les + : des dessins expressifs, dotés d'une sensibilité toute particulière.
Les - : le côté brouillon et inachevé de quelques nouvelles.
à conseiller aux lectrices de : shônen-aï qui préfèrent les descriptions de sentiments aux actes.