Fais un Vœu
Et si votre vie prenait la tournure d’un conte de fée ?


fais_un_voeuDepuis le décès de sa sœur jumelle, Violette, rien n’est plus pareil pour Olivia. Désirant prendre un nouveau départ, les parents de cette dernière décident de partir pour San Francisco.

Alors qu’elle désire faire retoucher une robe de sa sœur pour la porter lors d’une soirée, Olivia entre chez une bien étrange couturière, qui, au lieu de réparer la robe de Violette, lui donne trois modèles totalement différents, trois robes magiques qui permettent chacune d’exaucer un vœu. Le premier vœu d’Olivia est de revoir sa sœur… mais qu’en sera-t-il des autres ? Car quand vous avez la possibilité d’avoir trois souhaits (pas un de plus) il faut savoir ce que l’on désire vraiment…

Très sincèrement, ne vous fiez pas à la quatrième de couverture. Le résumé n’y est pas mensonger mais il laissait présager une part d’ombre dans le passé de la sœur jumelle d’Olivia, alors qu’en fait pas du tout XD

Pourtant, Fais un vœu est loin d’être un roman inintéressant. Véritable conte de fées moderne, le premier roman d’Alexandra Bullen est d’abord un livre qui se veut touchant. Ici, l’élément fantastique n’est que prétexte à un récit sur la reconstruction de soi, après le décès d’un proche : la famille d’Olivia a du mal à se remettre de la perte de Violette, à aller de l’avant, et l’aide d’une bonne fée ne sera pas de refus.

Les personnages sont attachants, ils manquent juste parfois de relief, d’un petit plus qui les rendrait plus plausibles. Je pense notamment à Soren, un garçon si adorable, si gentil, si serviable qu’il en devient presque une belle coquille vide. Violette, quant à elle, est une véritable bouffée de fraîcheur. Bien que sous forme de fantôme, elle croque la mort à pleine dent. Imitant Olivia, le lecteur ne peut qu’aimer cette sœur exubérante et désinvolte : même si la narration est à la troisième personne, on s’identifie assez facilement à l’héroïne.

Aussi, malgré un début laborieux où il vous faudra compter une centaine de pages avant de rentrer totalement dans l’histoire, la fin de Fais un voeu se lit d’une traite, tant elle est émouvante et prenante. La morale qui se dégage de ce conte de fée moderne est pleine de subtilité et on en vient à regretter qu’il faille attendre si longtemps avant que l’histoire ne gagne en relief. Fais un vœu n’est donc peut être pas le roman de l’année, mais, en passant outre les quelques petites maladresses d’un premier roman tendre et distrayant, la magie finit par opérer.

Enfin, bien que présenté comme le premier tome d’une série, ce roman est une lecture qui peut se suffire à elle-même, car le second tome intitulé Wishful Thinking reprendra le même principe des robes qui exaucent les souhaits, mais avec une toute nouvelle héroïne. En espérant qu’en renouvelant cette recette, le résultat n’en devienne que meilleur !

Fais un vœu ~ Alexandra Bullen
Editions Michel Lafon Jeunesse (Juin 2011), 320 pages, 14€95

Les avis de Clarabel qui a beaucoup aimé & Alittlematterwhatever dont l'avis est plus nuancé.