Wicked
La véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest

Wicked« Les gens naissent-ils méchants, ou cette méchanceté leur est-elle imposée en grandissant ? Après tout, elle avait un père et une mère, comme tant d’autres… »

Qui n’a jamais entendu parler du pays d’Oz et de la célèbre Dorothée aux souliers enchantés ?

Dorothée a triomphé du Mal : la Méchante Sorcière de l’Ouest n’est plus et le peuple se réjouit. Mais et si nous ne connaissions qu’une seule partie de l’histoire ? Pour quelles raisons le Magicien a-t-il envoyé une si petite fille tuer une dangereuse trouble-fête et surtout, comment Elphaba, une studieuse étudiante de Shiz est-elle devenue Sorcière ? Dans Wicked, Gregory Maguire retrace la véritable histoire de la Méchante Sorcière de l’Ouest, de sa naissance jusqu’à sa mort.

Reprendre l’univers créé par L. Frank Baum pour lui conférer une incroyable complexité politique et théologique, il fallait oser ! Le pari est relevé et pourtant, l’ensemble réussit. Gregory Maguire serait-il un véritable Magicien ?

Dans Wicked, Maguire réinterprète à sa manière l’histoire du Magicien d’Oz : il revient aux origines du conflit qui opposa le Magicien à Elphaba, une enfant née avec la peau verte, qui bien plus tard se fera connaître sous le nom de Sorcière de l’Ouest. L’auteur développe les personnages en leur donnant davantage de relief, il leur donne un passé, une famille, une histoire personnelle... Au fil des pages, on sent les personnages évoluer, devenir adulte, parfois, perdre leurs illusions : avec sa soif de justice, Elphaba est une héroïne de caractère, elle ne mâche pas ses mots et est prête à tout pour défendre ce en quoi elle croit. Maguire s’est approprié l’univers et les protagonistes du Magicien d’Oz, qui sous sa plume se transmutent.

Wicked est donc un exercice de style réussi avec brio. Bien loin du livre pour enfant, l’auteur réussit à rendre Oz et ses habitants beaucoup plus réel à nos yeux, tant et si bien que vous ne verrez plus jamais le monde d’Oz de la même façon. 

wicked

Maguire pose aussi les bases d’une réflexion sur le Bien et le Mal, sur ce qui les distingue l’un de l’autre. La notion de Pardon est elle aussi abordée. Au même titre, l’Histoire "avec sa grande Hache" (comme disait si bien Georges Perec) et l’endoctrinement des masses sont dénoncés : dans Wicked, Oz devient la scène de sombres complots politiques, un monde véritablement dystopique, où tout se trouve manipulé, même le Destin.

Parfois, quelques longueurs se font ressentir dans l’intrigue, qui se veut plus contemplative qu’active, mais de bons rebondissements sont au rendez-vous ! J’ai été entièrement transportée par l’histoire de cette sorcière malgré elle et comme Elphaba, je me suis rebellée contre le Magicien et son système despotique.

Et si vous ne connaissez pas Le Magicien d’Oz sur le bout des doigts (ce qui était mon cas. Je n’avais vu que le film, dans une jeunesse pas si lointaine que ça, mais quand même ^^), rassurez-vous : Wicked peut se lire comme un roman fantasy indépendant. Les références sont bien là, tout en subtilités, mais elles ne restent pas indispensables pour comprendre et apprécier  l’œuvre.

Etant fan de l’histoire de Wicked, ou plutôt de son adaptation en comédie musicale du même nom, j’ai été très heureuse de voir sortir ce roman chez Bragelonne, surtout que l'édition, brochée, est de toute beauté... Bref, un vrai bonheur qui m’a donné envy de m’attaquer aux romans d’origine !

Wicked ~ Gregory Maguire
Bragelonne (mai 2011), 497 pages, 25€

 

PS : Je préfère cependant préciser pour les fans de la comédie musicale que l’atmosphère est toute autre. Wicked est un livre pour adulte et certains passages sont vraiment crus. La comédie musicale, tout en gardant l’intrigue de base, a "légèrement" édulcoré le tout lol.