NightShade
Amour, Loups et Sorciers

callaEntre vie de lycéens, loups, bal de promo, magie et histoires d’amour contrariées, Lune de Sang, le premier tome de la série des Nightshade surfe sur la vague des romans jeunesse mêlant éléments fantastiques et problèmes adolescents.

Calla est une adolescente capable de se transformer en Louve. Elle n'a connu que le monde clos des Gardiens : d'étranges sorciers aux pouvoirs redoutables. Soumise à leurs ordres, elle dirige la meute des Nightshade, une meute chargée de protéger le territoire sacré contre les attaques de leurs ennemis jurés : les Chercheurs. Mais ce n'est pas tout : depuis sa naissance, Calla est promise à l'alpha mâle des Bane, Ren, avec qui elle devra s’unir afin de former une nouvelle meute. Ren est un ami d'enfance, Loup lui aussi, qui malgré sa réputation de tombeur, semble fortement épris de la jeune fille.
La vie de Calla semble déjà toute tracée, pleine de bonheur, jusqu'au jour où Calla enfreint les règles en sauvant Shay, un jeune randonneur aussi mystérieux qu'attirant. Pour Calla, c'est alors le début des transgressions, des remises en question...

Calla est un personnage à fort tempérament : vivre l’histoire de son point de vue est agréable. Elle est l'alpha, le chef, de sa meute et ne supporte pas qu'on lui dicte sa conduite, et s'il faut combattre pour protéger ceux qu'elle aime, elle est la première à foncer. Mais entre amour et devoir, le cœur de notre héroïne balance !

Le livre a un petit côté proche de Vampire Academy qui m’a tout de suite plu : de l'humour, des personnages amusants (quoique je trouve le personnage de Shay trop lisse, tellement parfait qu'il en devient barbant) et un univers qui essaye de se dissocier des autres œuvres fantastique qui paraissent ces derniers temps. Mais en poursuivant ma lecture, je n'ai hélas pas réussi à retrouver la petite étincelle de Vampire Academy, celle qui m'avait donné envie de poursuivre avidement ma lecture et dévorer les pages.

Nightshade combine amour et aventure, les descriptions sont plutôt bonnes... Alors pourquoi, me direz-vous, n'ai-je pas aimé ce livre ? Oui, ça se lit, on ne s'ennuie pas vraiment, l'action est présente, mêlée au quotidien des loups lycéens... mais (car oui, vous vous en doutez, il y a bien un mais) Nightshade reprend si bien tous les éléments qui font le succès des œuvres de Bit-Lit, qu'il en reste commun, voire franchement prévisible : on voit venir les rebondissements deux cent pages plus tôt.

Mon "cœur de midinette" est d’ailleurs resté relativement insensible aux amours malheureuses que peut vivre Calla. L'indécision de la jeune louve m’a souvent tapé sur les nerfs, particulièrement quand il s'agissait de Shay et de Ren, de leurs embrassades "torrides". Des pages et des pages de "oui mais non, mais c’est tellement bon, non je ne dois pas, oh oui, continue ! Oh mon Dieu comment ai-je pu faire ça ?!", à force, ça finit par lasser... Je me demande d’ailleurs si écrire quatre cent pages était indispensable. L'auteur aurait peut être gagné davantage à moins se centrer sur le triangle amoureux, afin de mieux décrire l'univers complexe dans lequel évoluent les protagonistes. Les dix dernières pages rattrapent néanmoins l’ensemble du livre par leur dynamisme. Nightshade pose beaucoup de questions, il répond aux plus évidentes et laisse en suspens les plus intéressantes. Normal, me direz-vous, puisque la suite paraîtra en novembre prochain. On a le temps... Peut être que je m'achèterais la suite... Ou pas, si j'ai oublié l'intrigue d'ici là... 

Je suis peut être un peu dure, mais ce livre m’a laissé une impression mitigée. Ni très bon, ni complètement soporifique, il ne me laissera pas un souvenir impérissable. Toutefois, son univers comblera sans aucun doute les amateurs de Bit-Lit les plus jeunes.

Lune de Sang (Nightshade, tome 01) ~ Andrea Cremer
Gallimard Jeunesse (Janvier 2011), 402 pages, 19€50