LA_VOIX_DU_COUTEAU

La Voix du Couteau
un récit incisif

 

     Pessimiste et pourtant sublime, La Voix du Couteau, premier tome de la trilogie Le Chaos en Marche de Patrick Ness, est une lecture qui vous bouleversera de bout en bout en vous entrainant dans un monde sombre où pourtant, l’espoir subsiste.

      Depuis qu’une étrange infection, appelée le Bruit, s’est propagée sur Nouveau Monde, les femmes ont disparues de Prentissville. Pire encore, chaque habitant peut lire dans les pensées des autres.

Todd Hewitt est né avec l’infection du Bruit. Il évolue depuis sa naissance dans un monde de rumeurs constantes et de murmures, un monde chaotique où beaucoup finissent par perdre l’esprit tant les pensées se mêlent et s’entre-déchirent.

Dans un mois, Todd sera considéré comme un homme par son village. Mais pour le moment, il est encore tenu à l’écart par les adultes. Jusqu’au jour où il découvre dans les marécages un lieu où le Bruit se tait… Et le voilà contraint de prendre la fuite, à l’approche d’une menace dont il n’imagine même pas la gravité : le chaos est en marche.

 

 

 

      Lecture touchante et profonde, La Voix du Couteau aborde le thème de la différence, interroge sur la signification réelle de l’âge adulte. Comme s’il avait été lui aussi infecté en plongeant dans le livre, le lecteur a libre accès aux pensées de Todd, qui rythment la narration.

Dans un style inimitable, Patrick Ness vise à retranscrire l’oralité des pensées de ses personnages : « cémitiaire » pour cimetière, « esplication » pour explication... Un pari risqué pour l’auteur, car en utilisant une narration trop proche de l’oral, le récit peut en devenir déroutant.

Cette principale caractéristique m’a d’ailleurs, dans un premier temps, freinée dans ma lecture, mais passé les premiers chapitres, j’ai commencé à me sentir proche du héros, à ressentir ses émotions.

Il faut donc s’accrocher : même si le début veut nous faire lâcher prise, il ne faut pas se laisser submerger, continuer, car une fois le stade de l’entrée en matière dépassé, le ‘défaut’ de style devient alors le principal atout de ce livre. Il permet à l’auteur de s’effacer pour mieux présenter les pensées de Todd, sans intermédiaire, nous offrant ainsi un récit incisif, agrémenté d’émotions brutes.

 

 

 

      La Voix du Couteau, bien que difficile à entamer, est une agréable surprise pour moi. Ce roman ne cessera de vous émerveiller tant les personnages sont attachants et authentiques, et l’intrigue intelligemment menée.

Je remercie Gallimard Jeunesse pour m’avoir envoyé ce livre palpitant, mais qui m’a tellement laissé sur ma faim que je leur en ai presque voulu : comme je suis en Italie, je ne peux pas m’acheter le deuxième tome pour connaître la suite. Le suspense est insoutenable !

Mais rassurez-vous, vous ne subirez pas le même sort que moi, puisque Le cercle & la flèche (Le chaos en marche,tome 2) est d’ors et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies. Alors foncez !

Pour découvrir l'incipit de ce roman, c'est par ici !

 

La Voix du Couteau ~ Patrick Ness
Gallimard jeunesse (Juin 2010) -  528 pages - 8€50